Bretagne: Jugé pour avoir violemment frappé sa femme avec une Bible

JUSTICE L’homme a été condamné à deux ans de prison ferme…

J.G.

— 

Une Bible (illustration).
Une Bible (illustration). — Corey Perrine/AP/SIPA

Un homme d’une quarantaine d’années était jugé mardi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Brest pour des violences sur son épouse. Les faits se sont déroulés ce dimanche à Morlaix dans le Finistère. Sous l’emprise de stupéfiants, l’individu avait frappé sa femme avec une Bible, rapporte Ouest-France.

C’est la fille du prévenu qui avait alerté la police, l’épouse n’ayant pas porté plainte. Au domicile du couple, les policiers avaient découvert la victime, des hématomes sur le visage et sur les mains. « Mon mari a autorité pour me remettre dans le droit chemin », avait alors expliqué l’épouse battue, déclarant qu’elle vivait avec son mari « selon les préceptes de la loi de Dieu ».

Déjà condamné pour des faits similaires en 2016

Un Ancien Testament à la main, l’accusé a livré devant le tribunal des explications très confuses, précise Le Télégramme. « C’est moi mon avocat, Alléluia », a-t-il répondu à la présidente qui l’interrogeait sur sa défense. Déjà condamné pour des faits similaires l’an dernier, l’homme a été condamné à deux ans de prison ferme.

Un verdict que l’accusé a accueilli à sa manière, annonçant qu’il allait porter plainte contre le tribunal. « Avec l’argent du procès, j’irai à Bora Bora », a-t-il déclaré dans la salle d’audience, avant d’interpeller sa femme, présente au procès. « On a perdu une bataille mais pas la guerre, Alléluia », selon ses propos rapportés par Le Télégramme.