VIDEO. Pour voir «La Grande éclipse américaine», c’est en Bretagne que ça se passe

SCIENCES Le phénomène devrait être visible dans la soirée sur la pointe bretonne…

Jérôme Gicquel
— 
Une partie des Etats-Unis sera plongée dans le noir ce lundi par une éclipse solaire totale
Une partie des Etats-Unis sera plongée dans le noir ce lundi par une éclipse solaire totale — REUTERS
  • Une éclipse solaire totale va plonger les Etats-Unis dans le noir ce lundi.
  • En France, le phénomène sera visible seulement sur la pointe bretonne.
  • La dernière éclipse totale dans l’Hexagone remonte à 1999.

Le spectacle s’annonce grandiose ce lundi aux Etats-Unis où des millions d’Américains s’apprêtent à observer une éclipse solaire totale, la première depuis 99 ans dans le pays. Visible partiellement à partir de 16h05 (9h05 heure locale) depuis la côte ouest des Etats-Unis, « la Grande éclipse américaine » sera totale soixante-quinze minutes plus tard. Le phénomène sera visible par au moins 12 millions de personnes vivant sur une bande de 113 kilomètres de large dans 14 états américains.



En France métropolitaine, cette éclipse sera difficilement visible à l’exception de la pointe bretonne. A Quimper dans le Finistère, le spectacle aura lieu, si le temps le permet, entre 20h41 et 21h10. Le soleil sera alors partiellement éclipsé par la lune avec une obscuration de 7,1 %. « Si c’est dégagé, on verra pendant quelques minutes un petit bout du soleil qui sera rongé par l’ombre de la lune. Cela n’aura aucune incidence sur la luminosité, il continuera à faire jour », indique Jean Le Hir, président de l’association d’astronomie Les gens de la lune, basée dans le Finistère.



La prochaine éclipse solaire totale visible en 2081 en France

Pour profiter du spectacle, il faudra par contre que le ciel soit bien dégagé et que les spectateurs prennent un peu d’altitude. Avec ses collègues du club Pégase, Ronan Perrot sera installé ce lundi soir sur les falaises de Plouarzel pour tenter d’observer l’éclipse partielle. « Il faudra être en hauteur pour avoir une vue plongeante sur le soleil qui sera très bas à cette heure-là », souligne le président du club d’astronomie.

« Mais il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’incroyable », relativise Jean Le Hir, indiquant qu’il y a des éclipses « tous les deux ans en moyenne ». « Par contre aux Etats-Unis où l’éclipse va être totale, le spectacle va être grandiose », se réjouit-il. En France, la dernière éclipse totale avait été visible le 11 août 1999. Pour la prochaine, il faudra encore un peu patienter puisqu’elle n’est prévue qu’en 2081.