Plage: Mais pourquoi l’eau est-elle si froide même l'été par endroits en Bretagne?

PLAGE Les fortes chaleurs ne suffisent pas à réchauffer la mer…

Camille Allain

— 

Illustration d'une jeune femme allant se baigner sur une plage de Dinard.
Illustration d'une jeune femme allant se baigner sur une plage de Dinard. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Les eaux de baignade sont un peu plus chaudes que d’habitude en Bretagne.
  • La canicule a permis de réchauffer l’eau.
  • Dans certains endroits, comme le Nord Finistère, l’eau reste froide.

Un honorable 20 °C à Saint-Malo. Un raisonnable 19 °C à Quiberon. Un glacial 15 °C à Ploudalmézeau, dans le Finistère. L’été, le thermomètre peut varier de plusieurs degrés en Bretagne. Mais pourquoi y a-t-il autant de différence d’une plage à une autre ? Et pourquoi l’eau reste-t-elle aussi froide même en été ? Enquête estivale.

>> A lire aussi: Les plus belles plages à moins d'une heure trente de Rennes

On raille souvent la Bretagne pour sa météo. Cette année, cependant, la région a profité d’un ensoleillement exceptionnel, profitant comme toute la France de températures caniculaires en mai, juin et juillet. De quoi réchauffer l’océan ? Un peu. Mais pas partout. « Cette année, l’eau est très bonne. Sur certaines plages, la mer est un à deux degrés plus chaude que d’habitude à la même époque », indique Franck Baraer, prévisionniste à Météo France Ouest.

Au nord, Saint-Malo et Cancale en profitent. Au sud, le Morbihan est également plus clément avec les touristes. Plus à l’ouest, la situation se complique. « On a souvent l’idée que l’eau va être plus froide au nord de la Bretagne. Ce n’est pas exact. Cette année, la côte d’Emeraude profite vraiment de belles conditions », poursuit le prévisionniste.

« L’eau froide du large est sans cesse ramenée au bord »

Les fortes chaleurs ont aussi réchauffé le ciel du Finistère ces dernières semaines. Mais pas ses eaux de baignade. De Morlaix à Camaret, l’eau a beau afficher une couleur turquoise qui ferait pâlir plus d’une île des tropiques, elle reste désespérément froide. Quinze degrés, même en août, 16 °C les belles années. Dans le Nord Finistère et la mer d’Iroise, le front thermique d’Ouessant vient sans cesse rafraîchir l’eau. « Ce sont des plages qui sont exposées aux courants et aux grandes profondeurs. L’eau froide du large est sans cesse ramenée au bord. Les chaleurs ne suffisent pas à réchauffer l’eau qui est sans cesse brassée », détaille Franck Baraer.

De même, la température de l’eau ne va pas chuter brutalement si la météo se gâte, à part en cas de vent froid, ce qui est plutôt rare en Bretagne. Rassurez-vous, le week-end pourri n’a donc pas fait chuter la température de l’eau. « Il y a des croyances. Dire que l’eau est meilleure le soir parce qu’elle a chauffé toute la journée, c’est impossible. C’est le ressenti qui donne cette impression », rectifie le prévisionniste.

Laury Thilleman likes this

Et si certains d’entre vous hésitaient encore à faire trempette dans le Nord Finistère, sachez que c’est là que la belle Laury Thilleman a appris à surfer. Ça ne peut pas être mauvais. D’autant qu’elle y revient régulièrement.