Plombé par une panne, un TGV met 9 heures pour faire Paris-Rennes

TRANSPORTS Le train est resté bloqué des heures près du Mans...

Camille Allain

— 

Un contrôleur de la SNCF ici en gare de Rennes.
Un contrôleur de la SNCF ici en gare de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le retour de week-end fut catastrophique. Dimanche soir, un TGV parti de Paris Montparnasse à 17h15 a été victime d’une panne non loin du Mans (Sarthe). Il est arrivé presque neuf heures plus tard à Rennes, au lieu d’une heure cinquante.

« Nous sommes sincèrement désolés. » La SNCF a vécu une nuit compliquée. Dimanche soir, le TGV 8067 reliant Paris et Rennes a été victime d’une importante avarie. « Le train a subi une panne d’alimentation électrique. Le câble n’alimentait plus le train », explique la SNCF. Pendant plusieurs heures, le TGV est donc resté bloqué à quelques kilomètres du Mans, là où bifurquent les voies en direction de Nantes, Rennes et Alençon.

« Les délais sont très longs »

Sevré de toute alimentation, le train est resté dans le noir, avant d’être poussé par une locomotive. Une opération qui prend toujours beaucoup de temps, sans doute un peu plus quand le problème intervient un dimanche soir de juillet. « Les délais sont très longs et nous en sommes désolés. Mais nous avons des protocoles à respecter. Tout cela prend du temps », poursuit l’astreinte de la SNCF.

Au Mans, quelque 200 voyageurs ont pu grimper dans un autre train, qui les a emmenés jusqu’à Rennes, où ils sont arrivés à 1h57 ce lundi matin, soit 8h45 après son départ de Paris. Tous les passagers seront intégralement remboursés. Des cars ont été mis à disposition des voyageurs partant vers Brest, Quimper et Vannes. Des taxis ont également été affrétés et des chambres d’hôtel mises à disposition.