Finistère: Après plusieurs accidents, le préfet fait fermer un centre de plongée des Glénan

PLONGEE Trois incidents se sont produits en cinq jours dans l'archipel...

C.A.

— 

Illustration d'une plage sur l'archipel des Glénan, dans le Finistère.
Illustration d'une plage sur l'archipel des Glénan, dans le Finistère. — Angot / SIPA

Trois incidents en cinq jours. Trop pour le préfet du Finistère. Mercredi, Pascal Lelarge a prononcé la fermeture temporaire du Centre international de plongée des Glénan à compter du 12 juillet et jusqu’au 1er août. Situé sur l’Ile Saint-Nicolas, le club a connu plusieurs incidents ces derniers jours. Les services de secours ont dû intervenir à trois reprises dans l’archipel, spot réputé pour la voile et la plongée.

Un mort l’été dernier

Mercredi, c’est un stagiaire d’une quarantaine d’années, plongeur expérimenté, qui a été victime d’un accident de décompression et a dû être placé en caisson hyperbare à Brest. Trois jours plus tôt, c’est un moniteur du centre qui était victime d’un incident similaire. L’été dernier, un homme de 72 ans était mort lors d’une plongée à plus de 30 mètres de profondeur.

Dans un communiqué, le préfet explique que l’établissement devra réunir « toutes les garanties réglementaires d’hygiène et de sécurité dont doivent pouvoir bénéficier les personnes pour pratiquer une activité physique ou sportive » avant de prétendre à une réouverture.

Cette décision est un coup dur pour le club alors que la saison touristique venait de se lancer. Interrogé par Le Télégramme au sujet des récents accidents, le patron du club de plongée évoquait « la loi des séries et la malchance », assurant n’avoir « jamais connu ça en 30 ans ».