Rennes: Les skippers ukrainiens qui convoyaient des migrants partent en prison

JUSTICE Dix-huit Ukrainiens ont été condamnés à des peines allant jusqu’à huit ans…

C.A. avec AFP

— 

Embarcation de la gendarmerie maritime, ici dans le port de Saint-Malo.
Embarcation de la gendarmerie maritime, ici dans le port de Saint-Malo. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il leur facturait la traversée à 3.000 euros. De 2012 à 2016, des dizaines de migrants ont ainsi fait appel à un réseau clandestin d’immigration pour atteindre le Royaume-Uni. Jeudi, 18 skippers ukrainiens ont été condamnés à des peines allant jusqu’à huit ans de prison ferme par la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes.

Au moins de 156 candidats

Avant d’atteindre les côtes anglaises, les migrants partaient d’Ukraine en voiture avec un visa touristique pour rejoindre la France, et notamment ses ports de Bretagne et de Normandie. Au moins 156 candidats sont passés par ce réseau. Une vingtaine de trajets ont été organisés depuis l’Ukraine, à raison de six à huit passagers à chaque voyage.

>> A lire aussi: Des passeurs ukrainiens jugés pour avoir convoyé des migrants

Des peines de 20 mois d’emprisonnement ont été prononcées à l’encontre des personnes les moins impliquées au réseau. Tous ont également été condamnés à une interdiction de territoire français définitive.

Seuls quatre des dix-huit mis en examen étaient présents au tribunal après avoir été interpellés en mai 2016 à Plérin et Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d’Armor), alors qu’ils organisaient le passage de sept ressortissants ukrainiens. Ils étaient depuis placés en détention provisoire. Un mandat d’arrêt a été prononcé pour les condamnés toujours en fuite.