Finistère: Le pilote belge qui avait perturbé la visite de Macron convoqué devant la justice

HISTOIRE BELGE A bord d’un paramoteur, il avait survolé mardi la zone de l’Ile-Longue en pleine visite présidentielle…

J.G.

— 

Le site militaire nucléaire de l’Ile Longue, dans la rade de Brest, le 23 novembre 2011
Le site militaire nucléaire de l’Ile Longue, dans la rade de Brest, le 23 novembre 2011 — Fred Tanneau AFP

Un touriste belge de 49 ans doit être convoqué vendredi devant le délégué du procureur de la République de Quimper. Mardi, il avait été intercepté par les forces de sécurité alors qu’il survolait à bord d’un paramoteur le site de l’Ile-Longue dans le Finistère, classée en zone interdite. Elle l’était d’autant plus mardi que le président de la République Emmanuel Macron y était en déplacement pour visiter la base opérationnelle.

Le pilote voulait profiter des paysages

Pris de panique, les services de sécurité avaient contraint le pilote belge à se poser en urgence dans un champ sur la presqu’île de Crozon. Lors de son audition par les gendarmes maritimes, le touriste a simplement expliqué qu’il était en vacances dans le coin et qu’il comptait profiter des paysages, rapporte Le Télégramme.

Malgré ses explications, l’homme devrait toutefois se voir notifier le retrait de sa licence de vol pour une durée de trois mois ainsi qu’une amende de 500 euros, précise le quotidien.