Rennes: Qui se cache derrière les 1.000 radis accrochés aux façades?

ART L'artiste Ar Furlukin veut en installer un millier...

Camille Allain

— 

L'artiste Ar Furlukin installe des radis sur les façades de Rennes. Il aimerait en accrocher un millier.
L'artiste Ar Furlukin installe des radis sur les façades de Rennes. Il aimerait en accrocher un millier. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • L'artiste Ar Furlukin a installé 600 radis sur les façades de Rennes
  • Il espère en accrocher 1.000 au total
  • Il est passionné de radis depuis 37 ans

Vous les avez peut-être vus, accrochés aux façades des maisons, des commerces et même au-dessus d’une école. Depuis quelques mois, des centaines de radis ont élu domicile aux quatre coins de Rennes, interrogeant les passants.

Derrière ce curieux projet se cache en fait Ar Furlukin « spécialiste mondial du radis » qui a déjà sévi dans la capitale bretonne. Depuis janvier, il a accroché 600 œuvres de polystyrène. « Le projet, c’est d’en installer 1.000 un peu partout pour faire de Rennes la ville la plus radieuse de France. Je reçois au moins cinq demandes par jour en ce moment », explique l’artiste qui a baptisé son œuvre « 1.001 radis de Rennes ».

« Tous dans la même botte »

Avec ce projet, Ar Furlukin espère « éveiller la curiosité des gens ». « Il y a l’idée que nous sommes tous dans la même botte, même si nous sommes tous différents », explique l’artiste qui travaille comme maître d’hôtel au quotidien.

En 2015, Ar Furlukin s’était déjà fait remarquer pour avoir façonné un radis géant en mosaïque installé sur le mail Mitterrand puis déplacé aux prairies Saint-Martin. Certains aiment, d’autres pas. « Quand je vois des mômes qui se promènent et qui s’amusent à trouver les radis, je souris », glisse l’artiste, qui s’est pris de passion pour le légume rouge et blanc au goût terreux il y a 37 ans.

Si vous êtes intéressés, sachez que les radis sont gratuits si vous les accrochez sur votre façade. Vous pouvez même le faire numéroter… Mais là, il faudra payer.