Rennes: « Food court », hammam, commerces et logements sur le site de l’Hôtel-Dieu

URBANISME Le site hospitalier va faire l’objet d’un vaste programme de requalification d’ici 2023…

Jérôme Gicquel

— 

La façade de l'ancien hôpital Hôtel Dieu à Rennes, qui sera réaménagé. Lancer le diaporama
La façade de l'ancien hôpital Hôtel Dieu à Rennes, qui sera réaménagé. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Les activités médicales du site seront transférées sur le site de Pontchaillou.
  • A la place, l'Hôtel-Dieu accueillera des logements et des commerces.
  • Un marché à manger, une salle de sport et un hamman verront également le jour.

Après Paris, Lyon ou Clermont-Ferrand, c’est au tour de Rennes de se pencher sur son Hôtel-Dieu. Avec le projet de construction d’un nouveau CHU à Pontchaillou à l’horizon 2026, les activités médicales encore présentes sur le site vont en effet quitter l’Hôtel-Dieu pour déménager dans le quartier de Villejean.

>> A lire aussi : Rennes: Voici en images le visage du nouveau CHU

A la place, c’est un nouveau secteur qui va sortir de terre et élargir ainsi le centre-ville dans sa partie nord. « Le site de l’Hôtel-Dieu est un secteur majeur dans le développement urbain de la ville. Ce sera un point d’extension du centre-ville et un point de jonction avec le futur parc urbain des prairies Saint-Martin », souligne la maire Nathalie Appéré.

Des logements et une auberge pour les « citybreakers »

Propriété du CHU de Rennes, le site de 2,8 hectares sera vendu d’ici la fin de l’année à l’Etablissement public foncier de Bretagne pour un montant de 14,8 millions d’euros. L’organisme sera alors chargé de dépolluer et de déconstruire le site, avant de le céder à l’opérateur Linkcity (groupe Bouygues) qui a été retenu pour le projet de requalification à l’issue d’un appel à manifestation d’intérêt.

Vue d'ensemble du projet de requalification du site de l'Hôtel-Dieu
Vue d'ensemble du projet de requalification du site de l'Hôtel-Dieu - Linkcity

« Le site n’est ni inscrit, ni protégé, mais il fait tout de même partie de l’histoire de la ville, notamment avec sa maternité où beaucoup de Rennais sont nés. Le patrimoine architectural du site sera donc conservé et mis en valeur », indique Nathalie Appéré.

Un espace pour la gastronomie, un autre pour la détente

Evalué entre 70 et 80 millions d’euros, le projet porté par Linkcity prévoit la construction de 350 à 400 logements dans des constructions neuves ou des bâtiments réhabilités. Une auberge d’environ 250 lits verra également le jour pour accueillir notamment des « citybreakers » de passage en ville. Outre la fonction résidentielle, le site doit devenir à terme « un nouveau secteur du centre-ville ».

« Ce ne sera pas un nouveau centre commercial, cela viendra compléter l’offre existante », assure la maire. Le site de l’Hôtel-Dieu accueillera notamment un « Food court » avec une dizaine d’échoppes gourmandes qui y seront installées, une salle de sport, un hammam et un spa ainsi que quelques commerces de proximité. Une trace du passé médical des lieux sera par ailleurs conservée avec la mise en valeur du conservatoire du patrimoine hospitalier.

Le nouveau visage du site dévoilé en 2023

Une fois la transaction officialisée entre le CHU et l’Etablissement public foncier de Bretagne, les premières études et travaux de concertation seront engagés jusqu’en 2019. Des fouilles archéologiques seront ensuite menées en 2020 avant le grand démarrage du chantier qui devrait être achevé à l’horizon 2023.