Rennes: Vers une interdiction définitive de la baignade aux étangs d’Apigné?

ENVIRONNEMENT Les cyanobactéries prolifèrent en raison des fortes chaleurs…

Camille Allain

— 

Les étangs d'Apigné sont très fréquentés quand le soleil est au rendez-vous
Les étangs d'Apigné sont très fréquentés quand le soleil est au rendez-vous — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • « Il faut qu’on arrête ce yoyo entre ouverture et fermeture »
  • Des brumisateurs installés ce week-end sur la plage bordant l’étang

C’était devenu un feuilleton de l’été à Rennes. Mais cette année, la baignade aux étangs d’Apigné pourrait se résumer à un seul épisode. Avant même l’ouverture officielle de la saison estivale, il était déjà interdit de faire trempette sur la base de loisirs. La faute aux cyanobactéries qui prolifèrent dans l’eau et menacent la santé des baigneurs. « On retrouve les concentrations habituelles de juillet. On a un mois d’avance. Nous avons manqué de pluie cet hiver pour renouveler l’eau et avec les fortes chaleurs, on voit les cyanophycées proliférer », explique Daniel Guillotin, adjoint à l’écologie urbaine.

Le site de baignade va-t-il être déplacé ?

Alors que la population suffoque, le seul lieu de baignade en extérieur de Rennes est donc interdit, comme ce fut régulièrement le cas ces dernières années. « Il faut qu’on arrête ce yoyo entre ouverture et fermeture. Si ça ne s’est pas amélioré au 14 juillet, il faudra prendre une décision », admet l’élu. A moins qu’il ne pleuve beaucoup, on s’oriente donc vers une interdiction définitive de la baignade à Apigné.

Depuis quelques années, la ville tente pourtant d’améliorer la qualité de l’eau. L’été dernier, des sessions de pêche sélective devaient limiter la présence de matière organique et de phosphore dont se nourrissent les microalgues. Insuffisant. « Nous avons lancé une étude pour installer un matériel de brassage de l’eau mais il ne pourra pas être opérationnel cet été », prévient Daniel Guillotin. On peut d’ailleurs imaginer que le grand projet de valorisation de la vallée de la Vilaine pousse les élus à envisager un déménagement de la baignade sur un autre site. Ce serait alors la fin d’une époque à Apigné.

En attendant une hypothétique réouverture de la baignade, la ville installera ce week-end des brumisateurs sur la plage bordant l’étang et permettant aux familles de se rafraîchir. D’autres jeux d’eau pourraient être installés durant l’été.