VIDEO. Rennes: Une étrange lune s'invite au-dessus de la piscine Saint-Georges

CULTURE Réalisée à partir de clichés de la NASA, l’œuvre artistique est à voir jusqu’au 2 juillet…

Camille Allain

— 

La piscine Saint-Georges, à Rennes, accueille jusqu'au 2 juillet Museum of the moon, une lune géante réalisée par l'artiste anglais Luke Jerram dans le cadre des Tombées de la Nuit. Lancer le diaporama
La piscine Saint-Georges, à Rennes, accueille jusqu'au 2 juillet Museum of the moon, une lune géante réalisée par l'artiste anglais Luke Jerram dans le cadre des Tombées de la Nuit. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Une lune de 7 mètres gonflée à l’hélium est installée à la piscine Saint-Georges, à Rennes
  • L’œuvre de l’artiste anglais Luke Jerram sera visible jusqu’au 2 juillet
  • C’est le festival des Tombées de la nuit qui a programmé ce « Museum of the moon »

« Je n’avais même pas remarqué quand je suis rentré dans l’eau. Ce n’est qu’au milieu du bassin que j’ai levé la tête. C’est là que je l’ai vue ». Ce nageur est un cas unique, ou presque. A part lui, personne n’a pu manquer l’impressionnante installation artistique accrochée au plafond de la piscine Saint-Georges. Cette lune géante d’un diamètre de sept mètres est l’œuvre de l’artiste anglais Luke Jerram.

« Je trouve ça super joli »

Installée le 11 juin, la sculpture gonflée à l’hélium réalisée à partir de clichés de la NASA intrigue les habitués de la plus belle piscine de Rennes. « Je nage ici régulièrement, mais je suis venue pour voir la lune. C’est impressionnant, je ne pensais pas que c’était aussi gros. Je trouve ça super joli », témoigne Cécile. A ses côtés, son ami Margaux acquiesce. « Je n’avais pas vraiment remarqué. C’est en nageant que je l’ai vraiment regardée ».

Depuis quelques jours, « Museum of the moon » attire de nombreux curieux, qui poussent les portes de la piscine classée aux Monuments historiques pour voir cette pleine lune. « Ici, on adore. C’est juste dommage que les gens ne puissent pas la voir quand il fait nuit noire. Avec le reflet de l’eau, c’est un miroir. C’est magnifique », témoigne Olivier, maître-nageur à la piscine.

Deux nocturnes les 28 et 29 juin

Pour y répondre, la ville a décidé d'organiser deux nocturnes, les 28 et 29 juin. Les bassins fermeront à 23h.

Visible jusqu’au 2 juillet, l’œuvre de Luke Jerram est l’invitée de marque des Tombées de la nuit. « On aime bien changer le regard des gens sur les lieux mais sans en bouleverser le quotidien », indique Claude Guinard, directeur du festival rennais. Pour plonger les nageurs dans l’ambiance, des sons de la NASA sont également diffusés dans la piscine.