Rennes: Avant même l'été, la baignade déjà menacée aux étangs d'Apigné

ENVIRONNEMENT Les algues bleues ont déjà proliféré dans les eaux...

Camille Allain

— 

Illustration de la plage des étangs d'Apigné à Rennes.
Illustration de la plage des étangs d'Apigné à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le spot de baignade de Rennes est menacé. Avant même l’arrivée de l’été, les étangs d’Apigné sont déjà touchés par une pollution aux cyanobactéries, également appelées algues bleues. L’ouverture à la baignade prévue ce week-end pourrait être remise en question. De nouveaux relevés seront menés dans la semaine afin de juger de la qualité des eaux.

Depuis plusieurs années, la ville a tenté plusieurs techniques pour tenter de limiter la prolifération de ces bactéries. Générées par la pollution au phosphore, elles se développent lors des fortes chaleurs dans les eaux stagnantes. Mais chaque été, le constat est le même et la baignade doit régulièrement être interdite en raison de la présence des algues, dangereuses pour la santé.

Tout le monde est concerné

A Apigné, la baignade, si elle est autorisée, sera surveillée tous les week-ends jusqu’en juillet, puis tous les jours à compter du 8 juillet. Rennes n’est pas la seule ville concernée. Partout en Bretagne, les plans d’eau ouverts à la baignade sont régulièrement touchés par ce même phénomène.