Rennes: Pour la 3G et la 4G dans le métro, il va encore falloir attendre

INFO «20 MINUTES» TDF attend toujours l’accord d’un opérateur téléphonique pour lancer le service…

Jérôme Gicquel

— 

Illustration de la station de métro République à Rennes.
Illustration de la station de métro République à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Le déploiement de la 3G/4G devait être opérationnel en juin 2017
  • L’opérateur TDF attend l’accord d’un opérateur
  • Le service pourrait être mis en place au premier semestre 2018

Pour passer des appels ou consulter vos sites favoris dans le métro rennais, il va encore falloir attendre. Initialement prévu pour juin 2017, le déploiement de la technologie 3G et 4G a pris du retard. En octobre, l’opérateur TDF avait signé une convention d’occupation du domaine public avec Rennes Métropole et Keolis pour placer ses antennes et ses émetteurs dans les tunnels du métro rennais.

>> A lire aussi : Bientôt on aura du réseau dans le métro de Lille

Coût de l’investissement : 10 millions d’euros, entièrement pris en charge par l’opérateur. L’objectif était alors de lancer la 3G et la 4G sur la ligne A mi-2017, faisant ainsi de Rennes la première ville française à se doter d’un réseau pour son métro.

Le déploiement repoussé au premier semestre 2018

Selon nos informations, le projet a pris du retard car TDF n’a toujours pas trouvé de partenaire téléphonique pour déployer le service. « Nous serions en mesure de déployer l’infrastructure mais il manque toujours un accord avec un opérateur téléphonique. Sans lui, on ne peut pas déployer le service », indique-t-on chez TDF. Des discussions « plus ou moins avancées » ont été engagées avec les quatre opérateurs de téléphonie (Orange, SFR, Bouygues et Free) mais « aucun n’a encore accepté de s’engager », précise TDF.

>> A lire aussi : En 2017, à Toulouse, le métro aura la 4G, le tram et les bus Linéo auront peut-être le Wi-Fi

Faute d’accord, le déploiement de la 3G et de la 4G dans le métro à Rennes ne devrait pas intervenir d’ici le premier semestre 2018. A cette date, le métro toulousain devrait déjà être équipé du très haut débit. La Ville rose coifferait alors au poteau la capitale bretonne, devenant ainsi la première ville de France à être équipée d’un réseau 3G et 4G dans le métro.