FC Lorient: De quelle réussite pourrait s'inspirer l'entraîneur néophyte Mickaël Landreau?

FOOTBALL L'ancien gardien n'a pas voulu parler de remontée immédiate en Ligue 1 lors de sa première intervention médiatique...

Jeremy Goujon

— 

Le «people» Mickaël Landreau lors du vernissage de l'exposition photo de Nikos Aliagas, en janvier 2017.
Le «people» Mickaël Landreau lors du vernissage de l'exposition photo de Nikos Aliagas, en janvier 2017. — L. Benhamou / Sipa
  • Le jeune technicien (38 ans) a d'abord envie de « redonner du plaisir » au public du Moustoir.
  • Mais « si à deux ou trois mois de la fin, on est dans la course [à l'accession], on saisira l'opportunité », a précisé l'ex-Nantais...

« Si vous attendez que je dise qu’on joue la montée, il ne fallait pas venir aujourd’hui [mardi]. » Pour ses premiers mots en tant que coach du FC Lorient, Mickaël Landreau l’a joué humble, hier. Personne dans le Morbihan, cependant, ne lui en voudra s’il permet aux Merlus de retrouver l’élite dès 2018.

L’ex-Nantais ne serait alors pas le premier « nom » du foot français à réussir ses débuts sur un banc de touche, en prenant directement la tête d’une équipe de Ligue 1 ou Ligue 2. La preuve avec les quatre exemples suivants.

Laurent Blanc. Quatre ans après la fin de sa carrière de joueur, achevée sur un titre de champion d’Angleterre avec Manchester United (2003), « Lolo White » devient le nouvel entraîneur de Bordeaux, en remplacement du Brésilien Ricardo (2007).

>> A lire aussi: Voilà ce qu'on retiendra du passage de Laurent Blanc à Paris

Malgré sa totale inexpérience (Landreau, lui, peut au mois se targuer d’avoir été adjoint au Paris FC…), le « Président » termine 2e de L1 avec les Girondins (derrière Lyon), et glane le Trophée UNFP d’entraîneur de l’année. S’il cède cette récompense individuelle la saison suivante au profit du Belge Éric Gerets (OM), Blanc fait mieux collectivement en remportant le championnat de France (2009). Costaud.

Joël Bats. On l’oublie trop souvent, mais l’ancien gardien de l’équipe de France a poussé la chansonnette dans les 80’s, enregistrant notamment le mythique Soli solitude (1986). Un footballeur-chanteur, donc, nommé dix ans plus tard co-entraîneur du PSG aux côtés… du Brésilien Ricardo (bis), autre novice en la matière (1996).

Le duo s’avère toutefois (presque) gagnant, puisque le club de la capitale arrache à la dernière minute de la dernière journée une qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, tout en étant finaliste de la C2 face au Barça (1997). Les compères feront le doublé Coupe de France-Coupe de la Ligue en 1998.

Alain Giresse. Avant de s’illustrer comme sélectionneur du Gabon ou du Mali, le recordman du nombre de matchs disputés en première division par un joueur de champ (587) - Mickaël Landreau détient pour sa part le record tous postes confondus (618) - s’était distingué en D2 à Toulouse.

C’est là, effectivement, que Gigi le Girondin entama sa profession de coach, en suppléant en cours de route un Rolland Courbis démissionnaire (novembre 1995). Faisant passer le TFC de la 9e à la 5e place, il permet ensuite aux Violets de remonter en D1 (1997). Sans doute le meilleur exemple à suivre, par conséquent, pour le nouveau technicien du FCL.

Paul Le Guen. Contrairement aux confrères précités, la « patate de Pencran » n’aura pas attendu plusieurs années pour s’asseoir sur un banc. Quelques semaines seulement après la fin de sa carrière au PSG, le Finistérien prend en effet les commandes du Stade Rennais (1998) - Didier Deschamps l’imitera trois ans plus tard à Monaco.

>> A lire aussi: VIDEO. Habib Beye et Paul Le Guen se prennent encore la tête à propos d'Unai Emery

Pour l’an I de l’ère Pinault, les Rouge et Noir, portés par le buteur Shabani Nonda, accrochent le 5e rang du championnat. Soit leur meilleur classement depuis 1965. À titre de comparaison, DD finira 15e en 2002, malgré… Nonda (14 réalisations). Le deuxième exercice de Le Guen se révèle en revanche plus délicat (13e).