Bretagne: Jean-Yves Le Drian quitte officiellement la présidence de région, Loïg Chesnais-Girard adoubé

POLITIQUE L’élection de son successeur aura lieu le 22 juin…

Jérôme Gicquel

— 

Jean-Yves Le Drian et Loïg Chesnais-Girard, son probable successeur à la tête de la région Bretagne.
Jean-Yves Le Drian et Loïg Chesnais-Girard, son probable successeur à la tête de la région Bretagne. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Jean-Yves Le Drian n’est plus président de la région Bretagne. Le ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères a officialisé son départ ce vendredi en début d’après-midi au conseil régional à Rennes. Il se plie ainsi à la nouvelle règle édictée par le président Macron qui interdit de cumuler une responsabilité ministérielle avec un exécutif local.

Comme Jean-Yves Le Drian, le Premier ministre Edouard Philippe avait démissionné de son poste de maire du Havre il y a deux semaines. Le garde des Sceaux François Bayrou avait également annoncé en début de semaine qu’il quitterait la mairie de Pau d’ici la fin juin.

Le nom de son successeur connu le 22 juin

Réélu en 2015 à la tête de la région Bretagne, qu’il avait fait basculer à gauche en 2004, Jean-Yves Le Drian avait bénéficié d’une exception sous l’ère Hollande en restant ministre de la Défense. Le nom de son successeur à la tête de la région sera connu le 22 juin à l’occasion d’une session extraordinaire du conseil régional.

>> A lire aussi : Apprécié à gauche comme à droite, Le Drian hérite des Affaires étrangères et de l'Europe

Il s’agira selon toute vraisemblance de de Loïg Chesnais-Girard, son premier vice-président, qui assurait déjà l’intérim lorsque l’agenda ministériel de Jean-Yves Le Drian était trop chargé. « Je passe le témoin à Loïg dans la sérénité et la tranquillité », a indiqué Jean-Yves Le Drian, qui avait à ses côtés son probable successeur.

S’il quitte la présidence de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian conservera toutefois son mandat de conseiller régional. « Je reste viscéralement attaché à la Bretagne », a assuré le désormais futur ex-président de région.