Météo: Brest bat ses records de chaleur, le sud-ouest n'est pas en reste

CHALEUR Météo France enregistre des poussées du thermomètre ce vendredi…

O.A. avec AFP

— 

Le soleil du 25 août 2016, à Lille
Le soleil du 25 août 2016, à Lille — O. Aballain / 20 Minutes

Cette fois, la pointe bretonne n’est pas épargnée par le coup de chaud qui touche l’ouest de la France. Des records de températures maximales pour le mois de mai ont été enregistrés jeudi à Brest (Finistère), Millau (Aveyron) et Biscarrosse (Landes), a indiqué vendredi Météo France, qui prévoit de nouvelles valeurs exceptionnelles au cours de la journée en Bretagne.

A Brest même, dont la station de relevés date de 1945, le thermomètre a affiché jeudi jusqu’à 28,7°C, contre 28,6°C en mai 2012, le précédent record.

A Millau, le mercure a atteint 29,8°C contre 29,2°C en mai 2001. La station de Biscarrosse, ouverte en 1965, a enregistré 35,1°C, au-delà des 34,2°C de mai 2002.

Mes nuits sont plus chaudes que vos jours

Chose assez inhabituelle en cette fin mai, la douceur s’est prolongée dans la nuit. « Des records de températures minimales, au lever du jour, ont également été battus », a indiqué Steven Testelin, prévisionniste. Cette douceur nocturne a notamment été observée vendredi matin à Brest avec 18,7°C, soit une température supérieure à la moyenne des maximales en pleine journée pour un 26 mai (15,1°C).

« La Bretagne a un climat océanique plutôt tempéré habituellement avec des flux de nord à nord-ouest, mais là il y a des flux de sud/sud-est qui ramènent de l’air chaud du continent », explique Steven Testelin.

Nouveaux records attendus

« Les températures vont encore être très élevées aujourd’hui dans l’ouest et nous nous attendons encore à des records dans cette région », a-t-il ajouté. A 15h, le record du 26 mai a d’ailleurs déjà été largement franchi à la station de Brest-Guipavas, selon les données retranscrites sur le site InfoClimat, avec une température mesurée à 29°C pour un record à 25,4°C le 1992.

Rennes et Nantes pourraient également dépasser des valeurs historiques pour le mois de mai.

Samedi, l’ouest de la France devrait perdre 4 à 5 degrés et retrouver des températures plus proches des valeurs saisonnières. La chute sera plus marquée à Brest, où un maximum autour de 20°C est prévu. Sur le reste de l’Hexagone, les températures maximales devraient osciller entre 26 et 33°C, selon Météo France.