Rennes: Sur l'avenue Janvier, y'a de la rambla dans l'air

URBANISME La grande artère située en face de la gare va connaître un sérieux lifting d'ici 2019

Jérôme Gicquel

— 

Les places de stationnement seront supprimées et les arbres abattus sur l'avenue Janvier.
Les places de stationnement seront supprimées et les arbres abattus sur l'avenue Janvier. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

En pleine métamorphose, le quartier de la gare à Rennes n’en a pas fini avec les travaux. A partir de 2018, c’est l’avenue Janvier qui va connaître un sérieux relooking pour être aménagée à terme en rambla. « L’avenue est la première vision de Rennes qu’ont les voyageurs en sortant de la gare. Il est donc important de la mettre en valeur », souligne Sébastien Sémeril, premier adjoint en charge de l’urbanisme, qui a présenté le projet lundi soir au conseil municipal.

Pour transformer l’avenue en lieu de promenade et de sorties entre amis, la municipalité va commencer par chasser les voitures sur la partie sud de l’avenue, entre le TNB et la place de la gare. Toutes les places de stationnement le long de l’artère seront supprimées et la circulation automobile interdite, à l’exception des riverains, des commerçants et des taxis.

Tous les arbres de l’avenue seront abattus

La priorité sera donc donnée aux transports doux avec une voie centrale en double sens pour les bus et les vélos. Les arbres qui bordent l’avenue seront par ailleurs abattus et remplacés par des aménagements paysagers. « Cela va au moins permettre de résoudre la question des étourneaux car c’est un vrai problème ici », se réjouit Mathieu, un riverain.

Des terrasses plus grandes pour les restaurateurs

Libérée des voitures (et des étourneaux), l’avenue verra également ses trottoirs élargis. Cela devrait permettre de « dynamiser l’offre de restauration » avec des terrasses plus grandes, espère Sébastien Sémeril. Responsable du restaurant Les Pêcheurs, Benjamin Perais voit plutôt le projet d’aménagement d’un bon œil. « Nos clients pourront enfin manger dehors à l’écart du bruit et des pots d’échappement », indique le restaurateur.

>> A lire aussi : Rennes: Comment le mail Mitterrand est devenu un quartier branché

Les travaux d’aménagement devraient démarrer courant 2018 et durer environ un an. Le coût global de l’opération se chiffre à 3 millions d’euros toutes taxes comprises.