Rennes: Ce qui va changer dans le tri des déchets

PROPRETE De nouvelles consignes seront en vigueur à partir du 3 juillet…

Jérôme Gicquel

— 

Les bacs jaunes réservés au tri sélectif ont été distribués en 2017 dans les logements de Rennes Métropole
Les bacs jaunes réservés au tri sélectif ont été distribués en 2017 dans les logements de Rennes Métropole — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Rennes Métropole a renouvelé le contrat avec Suez pour la gestion de ses déchets.
  • A partir du 3 juillet, de nouvelles consignes de tri seront en vigueur.
  • Les sacs jaunes vont disparaître et seront remplacés par des bacs jaunes.

A partir du lundi 3 juillet, les 420.000 habitants de Rennes Métropole vont devoir changer leurs habitudes en matière de tri des déchets. A cette date, le nouveau marché de collecte, attribué pour six ans au groupe Suez, prendra effet avec de nouvelles consignes de tri et une nouvelle organisation des collectes. 20 Minutes fait le point sur les changements à venir.

Adieu les sacs jaunes, vive les bacs jaunes.

Les sacs jaunes utilisés pour les déchets recyclables vivent leurs dernières heures. Début juillet, quasiment tous les sacs jaunes auront disparu de la circulation dans les communes de Rennes Métropole. Ils seront remplacés par 85.000 bacs jaunes qui seront fournis gratuitement aux particuliers. Les personnes habitant dans des immeubles ou dans le centre-ville sont déjà familières de ces bacs jaunes.

La liste des déchets recyclables élargie.

« Tous les emballages se trient désormais », résume Olivier Dehaese, vice-président de Rennes Métropole en charge de l’énergie et des déchets. Jusqu’à présent, les sacs et bacs jaunes étaient réservés aux journaux, aux bouteilles en plastique, aux briques alimentaires ou aux emballes métalliques.

>> A lire aussi : Les Bretons, champions du tri et du recyclage

A partir du 3 juillet, les plastiques légers (barquettes, pots de yaourt…) et les petits aluminiums (opercules, plaquettes de médicaments, couvercles de conserves, poches de compotes…) devront désormais être jetés dans les bacs jaunes. La métropole chiffre à 4 kilos par an et par habitant le volume de ces petits emballages « qui pourront désormais être recyclés ou, à défaut, valorisés en énergie ».

Une nouvelle organisation des collectes.

Des changements de jours et de fréquence de collecte sont à prévoir à partir de juillet dans la métropole. Les ordures ménagères seront ainsi collectées une fois dans les communes de Rennes Métropole, à l’exception du centre-ville de Rennes où les éboueurs passeront deux fois par semaine.

>> A lire aussi : Comment la Bretagne veut faire fructifier ses ordures

Nouveauté, les collectes seront réalisées le matin entre 9 h et 12 h 30 dans le centre-ville « à la demande des commerçants et de la ville », souligne Olivier Dehaese. Pour les bacs jaunes, la collecte aura lieu une fois par semaine pour les immeubles et les entreprises et une semaine sur deux dans les zones pavillonnaires.

Des véhicules de collecte plus propres.

Circulant jusqu’à présent au diesel, les camions de collecte seront progressivement remplacés par des véhicules alimentés en gaz naturel ou à l’électricité. « Cela doit permettre de réduire l’impact des collectes sur l’environnement, notamment au niveau de la pollution de l’air et du bruit », précise Olivier Dehaese.

Une expérimentation sera également menée avec la Scop Tout à vélo pour effectuer la collecte des encombrants à vélo dans l’hypercentre de Rennes.