Ligue 1: «On aurait dû faire un autre match», le FC Lorient loin d'être sauvé après sa défaite contre Bastia

FOOTBALL Battus 2-0 à Fos-sur-Mer, les Merlus sont désormais en position de barragistes au classement...

Jeremy Goujon

— 

Jérémie Aliadière s’est vu refuser un but valable contre Bastia, ce dimanche.
Jérémie Aliadière s’est vu refuser un but valable contre Bastia, ce dimanche. — B. Langlois / AFP
  • Le FCL avait l'occasion d'éliminer deux concurrents directs dans la course au maintien (Nancy et Bastia)... C'est raté.
  • Tout se jouera lors de la dernière journée le 20 mai, et la réception au Moustoir des Girondins de Bordeaux.

Le FC Lorient s’est incliné face à Bastia (2-0), ce dimanche, au terme d’une rencontre disputée à huis clos à Fos-sur-Mer. Les Morbihannais, désormais barragistes au classement, joueront leur avenir en Ligue 1 lors de la dernière journée, le 20 mai.

Les hommes de Bernard Casoni devront ainsi faire un résultat à domicile contre les Girondins de Bordeaux, tout en espérant un faux pas de leurs (nombreux) concurrents directs…

L’arbitrage au cœur du débat. Y avait-il hors-jeu sur le but de Jérémie Aliadière, inscrit au bout d’une demi-heure ? A priori, oui, puisque l’attaquant lorientais, qui s’était déjà vu refuser l’ouverture du score pour une position illicite en début de partie (11e), tira profit d’une passe involontaire d’un adversaire. Sauf que l’action litigieuse en question provint d’un corner, où il est par essence difficile d’être hors-jeu

Le défenseur central Mathieu Peybernes parlait, quant à lui, de « décision incompréhensible » au micro de beIN Sports, après le coup sur la pommette infligé par Enzo Crivelli. L’avant-centre bastiais, simplement averti par Ruddy Buquet (3e), marqua en seconde période le premier but du Sporting (74e)…

Coup de poker manqué. Alors qu’une première feuille de match indiquait la présence comme titulaires de François Bellugou, Romain Philippoteaux et Benjamin Jeannot, l’entraîneur des Merlus Bernard Casoni préféra finalement aligner dès le départ Walid Mesloub, Alhassan Wakaso et Jérémie Aliadière. Trois changements de dernière minute qui n’auront pas eu les effets escomptés, même si l’ex-Gunner aurait pu être le héros de la soirée (lire précédemment).

A contrario, le coaching de Rui Almeida, côté corse, s’est avéré déterminant, avec notamment l’entrée en jeu du… Morbihannais Gaël Danic (46e), auteur d’une passe décisive et d’un lob sublime du milieu de terrain (86e). « Quand on est sur le banc, l’objectif est aussi de regarder les failles chez l’adversaire, témoignait Danic. Je voyais que le gardien [Benjamin Lecomte] était avancé, il jouait comme un libero depuis le début. J’ai tenté ma chance, et je n’avais juste qu’à cadrer… »

Une der à suspense. Ils sont cinq clubs à pouvoir encore se maintenir (ou passer par la case barrages face au 3e de Ligue 2) avant l’ultime journée de championnat, samedi prochain. Si, par ricochet, la victoire bastiaise a permis le sauvetage mathématique de Montpellier (15e), Dijon (16e), Caen (17e), Lorient (18e), Bastia (19e) et Nancy (lanterne rouge) « bougent » toujours.

>> A lire aussi: VIDEO. «Le FC Lorient oublie ses anciennes gloires», se marre Rémi Gaillard

« C’est embêtant, réagissait cependant Philippoteaux, tout de même utilisé à partir de la 63e minute. On a trop reculé en deuxième mi-temps. On aurait dû faire un autre match… » Il n’en reste en tout cas plus qu’un pour renouveler le bail du FC Lorient en L1.