Un peu has been, les bretelles veulent redevenir tendance

MODE Deux frères originaires de Fougères viennent de lancer la marque Upsilon estampillée «made in France»…

Jérôme Gicquel

— 

Antoine Moisan veut faire porter des bretelles aux Français avec sa marque Upsilon.
Antoine Moisan veut faire porter des bretelles aux Français avec sa marque Upsilon. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes
  • Les deux frères font le pari que les bretelles vont revenir à la mode
  • Ils veulent pour cela casser l'image d'un accessoire pour personnes âgées
  • Ils proposent au lancement de leur marque huit modèles pour hommes et femmes

« Une sacrée paire ». Pour assurer la promotion de ses bretelles « made in France », la toute jeune société Upsilon a fait le pari d’une communication décalée sur la Toile. Même les modèles de bretelles se voient affublés de jolis petits noms comme Les Roupettes, Les Roubignoles ou Les Burettes.

Derrière cette nouvelle marque, deux frères originaires de Fougères en Ille-et-Vilaine, Antoine et Baptiste Moisan. L’idée de départ remonte il y a un peu plus d’un an. Invité à une soirée ayant comme dress code « chic et décomplexé », Antoine Moisan, 32 ans, part en quête de l’accessoire qui fera la différence devant les autres convives. « Je voulais me démarquer en portant des bretelles. J’ai cherché sur Internet mais je n’ai rien trouvé de classe. Partant de là, je me suis dit qu’il y avait peut-être un filon à exploiter », indique l’aîné des deux frères.

« Casser l’image ringarde des bretelles »

Un an plus tard, la marque Upsilon est donc lancée avec comme pari de faire (re) découvrir les bretelles aux Français. « On en est encore aux prémices mais j’ai l’impression que les bretelles vont redevenir tendances. On compte en tout cas casser l’image un peu ringarde qu’elles ont, souvent associées aux personnes âgées ou aux personnes bedonnantes qui s’en servent pour tenir leur pantalon », indique Antoine.

La mode étant un perpétuel recommencement, les bretelles pourraient ainsi bientôt redevenir un accessoire branché, comme cela l’a été en Angleterre à l’émergence du mouvement punk.

Inspiré par le succès de la marque Le Slip Français, les deux frères se sont également positionnés sur la tendance du « made in France » avec des bretelles fabriquées par un artisan de Fougères et un logo reprenant les couleurs du drapeau tricolore. « On veut avec notre marque promouvoir l’élégance à la française », assure Antoine. La première collection pour hommes et pour femmes désormais en ligne, les deux frères envisagent déjà d’élargir leur gamme et de proposer des modèles pour les enfants.

>> A lire aussi : Les hommes ont enfin leurs «porte-jarretelles»... pour maintenir leur chemise dans le pantalon