Rennes: Paresse! La rue de Saint-Malo se la coule douce depuis 30 ans pour le 1er mai

EVENEMENT La 30e édition de la Fête de la paresse se déroule ce lundi…

Jérôme Gicquel

— 

Les commerçants de la rue de Saint-Malo entendent défendre l'âme de leur rue avec leur fête de la paresse.
Les commerçants de la rue de Saint-Malo entendent défendre l'âme de leur rue avec leur fête de la paresse. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes
  • Concerts et animations de rue de 11h à 23h pour la Fête de la paresse
  • La rue de Saint-Malo bientôt piétonne le soir ?

Si vous aimez buller pour le 1er mai, cette fête est faite pour vous. Comme tous les ans depuis 30 ans, la rue de Saint-Malo à Rennes célébrera les joies de la paresse lundi avec des concerts et animations de rues de 11h à 23h. « On a lancé cette fête en 1987 car la municipalité de l’époque menaçait de raser la rue où il n’y avait que des logements vides. On s’est donc mobilisé entre jeunes commerçants pour créer cette fête de la paresse afin d’animer la rue », indique Jacques Ars, bouquiniste de la place Hoche à l’origine de la fête. « Il y a eu un monde fou dès le début et le succès se confirme chaque année avec plusieurs milliers de personnes chaque 1er mai », poursuit-il.

Pour les commerçants de la rue de Saint-Malo, la fête de la paresse est aussi un bon moyen de montrer un autre visage de leur rue. « On entend souvent dire que la rue est sale avec beaucoup de gens alcoolisés. C’est une fausse image. C’est une rue plaisante et festive avec une petite ambiance de village. C’est important qu’elle garde son âme et que cela ne devienne pas une rue avec seulement des enseignes franchisées », souligne Sébastien Blot, gérant du Café des Jacobins qui a ouvert il y a quelques jours.

La rue bientôt piétonne le soir après 19h ?

Fortement impactés par les travaux du futur Centre des congrès et de la ligne B du métro, les commerçants de la rue de Saint-Malo ont en tout cas retrouvé le sourire depuis le début de l’année. « C’est vrai que cela a été compliqué pendant de longs mois mais le pire est derrière nous », indique Patoche, le patron du bar La Trinquette, qui attend avec impatience l’ouverture du Centre des congrès prévue début 2018. « Cela devrait normalement nous apporter beaucoup plus de passage dans la rue », espère-t-il.

>> A lire aussi : A un an de l'ouverture, le futur Centre des congrès dévoile ses intérieurs

Pour dynamiser encore plus leur rue, les commerçants ont également demandé à la ville de Rennes de faire passer la rue en piétonne tous les soirs à partir de 19h. Les discussions sont en cours avec la municipalité rennaise.