Bretagne: La région met en ligne sa photothèque pour valoriser son patrimoine

CULTURE Plus de 500.000 clichés argentiques et numériques collectés depuis 1964 sont disponibles...

Jérôme Gicquel

— 

Illustration de la cathédrale Saint-Pierre à Rennes.
Illustration de la cathédrale Saint-Pierre à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • La région veut valoriser son catalogue riche de plus de 500.000 clichés.
  • Près de 180.000 documents seront bientôt disponibles libres de droit.
  • Les particuliers sont invités à venir enrichir le fonds iconographique.

L’histoire de la Bretagne et de son riche patrimoine architectural et mobilier racontée en images. C’est le projet initié par la région qui vient de mettre en ligne sa photothèque riche de plus de 500.000 clichés argentiques et numériques collectés depuis 1964, date de la création du service Inventaire de Bretagne par le ministre de la Culture de l’époque André Malraux.

« Il faut faire vivre ce riche fonds iconographique afin qu’il soit diffusé, partagé et valorisé par tous. C’est notre histoire et notre patrimoine », souligne Anne Gallo, vice-présidente de la région en charge du patrimoine.

Bientôt 180.000 documents libres de droit

Entre les cartes postales, les croquis, les dessins et autres relevés de cadastre, le site recèle de trésors pour tous ceux qui s’intéressent un peu à l’histoire bretonne. Et toute cette matière pourra être utilisée librement par les étudiants, chercheurs, associations ou particuliers qui en feront la demande. « 10.500 clichés sont aujourd’hui accessibles en libre de droit. On devrait arriver à 180.000 documents d’ici la fin de l’année », indique Alain Genevrier, chargé des outils numériques à la région.

>> A lire aussi : Palmes, masque, tuba... La Bretagne plonge à la recherche de ses trésors sous-marins

Pour l’aider dans sa démarche, la région Bretagne lance également un appel aux particuliers, collectivités ou associations d’histoire locale afin d’identifier certains édifices et enrichir les connaissances des lieux. Les personnes disposant d’autres fonds libres de droit pourront également intégrer leurs clichés dans la photothèque afin d’enrichir le catalogue.