Bretagne: L’alerte sécheresse prolongée en Ille-et-Vilaine avec de nouvelles restrictions

METEO Un déficit pluviométrique de 50 % a été observé cet automne dans le département…

Jérôme Gicquel

— 

Avec ses 14 millions de mètres cubes, la réserve de la Chèze est la principale réserve en eau potable de Rennes.
Avec ses 14 millions de mètres cubes, la réserve de la Chèze est la principale réserve en eau potable de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Même si la pluie a refait son apparition cet hiver, la situation des réserves d’eau potable est toujours inquiétante en Ille-et-Vilaine. Cela a conduit le préfet a prolongé l’alerte sécheresse en vigueur depuis le mois de février dans le département.

« Les précipitations depuis le début de l’année sont proches de la normale mais n’ont pas permis de compenser le déficit important observé pendant le second semestre 2016, à savoir -50 % par rapport aux normales sur cette période », indique le Syndicat mixte de gestion de l’approvisionnement en eau potable de l’Ille-et-Vilaine (SMG Eau 35).

Interdiction de laver sa voiture ou de remplir sa piscine

Conséquence de cette sécheresse qui perdure, les débits des cours d’eau sont très faibles pour la saison en Ille-et-Vilaine « et présagent d’un étiage sévère en 2017 », précise le syndicat.

>> A lire aussi : La navigation restreinte sur le canal de Nantes à Brest en raison du manque d'eau

Afin de préserver la ressource, le préfet a donc décidé de prolonger l’alerte sécheresse avec un nouvel arrêté qui interdit notamment le lavage des voitures (hors station de lavage) et des façades ou encore la vidange des plans d’eau. De nouvelles restrictions s’ajoutent également aux précédentes comme l’interdiction d’arrosage ou du remplissage des piscines.