Rennes: Des places de parking vacantes à louer avec l’application Yespark

AUTOMOBILE La startup a signé un premier partenariat avec le bailleur social Neotoa…

Jérôme Gicquel

— 

Le téléphone fait office de télécommande pour ouvrir le portail du garage.
Le téléphone fait office de télécommande pour ouvrir le portail du garage. — Yespark

Qui n’a pas un jour tourner en rond plusieurs minutes avant de trouver une place pour se garer près de chez soi ? Une galère parfois quotidienne pour certains automobilistes qui n’ont pas de place de parking attribuée. Pour éviter des crises de nerfs, la startup Yespark a développé une application leur permettant de louer des places vacantes dans des parkings privés directement depuis son smartphone.

« Les locations sont mensuelles avec des tarifs 30 % moins chers que pour une place louée de manière traditionnelle », souligne Thibaut Chary, co-fondateur de la startup, qui a vu le jour en 2014 à Paris.

Huit parkings et 165 places disponibles

Lancée depuis quelques jours à Rennes, l’application recense pour l’heure 165 places de parking réparties dans huit parkings. Cinq d’entre eux sont la propriété de Neotoa, qui comme tout bailleur social est confronté à la problématique des places de parking vacantes. « C’est un autre moyen de commercialiser des places de parking qui ne sont pas occupées et d’optimiser la gestion de notre parc locatif », indique Alexandra Huet, en charge du dossier chez Neotoa.

>> A lire aussi : On peut désormais payer son stationnement avec son mobile à Rennes

Disponible dans les principales villes françaises, Yespark se vante ainsi de « réduire la vacance des places par deux en deux mois », assure Thibaut Chary, qui cherche désormais à élargir son offre dans la capitale bretonne en nouant des partenariats avec d’autres bailleurs sociaux. « On cible notamment les quartiers résidentiels où l’offre de stationnement est limitée », précise le jeune chef d’entreprise.