Stade Rennais: «Je vais me garder de parler de l'arbitrage», déclare Christian Gourcuff après Lyon

FOOTBALL L'entraîneur breton préfère souligner « le comportement héroïque » de ses joueurs, lesquels ont arraché un bon nul en infériorité numérique (1-1)...

Jeremy Goujon

— 

Toute la colère de Ramy Bensebaini (et du public rennais) après son expulsion face à Lyon, au bout de cinq minutes de jeu...
Toute la colère de Ramy Bensebaini (et du public rennais) après son expulsion face à Lyon, au bout de cinq minutes de jeu... — D. Meyer / AFP

Un penalty accordé à l’adversaire (toutefois détourné par Benoît Costil), plus un expulsé au bout de cinq minutes (Ramy Bensebaini)… Le Stade Rennais a vécu un début de match cauchemardesque face à l’Olympique Lyonnais (1-1), ce dimanche après-midi.

>> A lire aussi: «On ne mérite pas la 3e place», au moins c'est clair maintenant pour Bruno Génésio

Une question d'intelligence

De match, il n’y en a d’ailleurs pas eu à écouter Christian Gourcuff, étant donné la rapide infériorité numérique infligée à son équipe.

« On avait d’autres ambitions au départ, mais là, on a fait de la résistance, réagissait l’entraîneur breton, qui a implicitement critiqué le carton rouge sorti par l’homme au sifflet, M. Gautier. Je vais me garder de parler de l’arbitrage. Il y a effectivement main dans la surface, ce n’est pas contestable. Après, tout est une question d’intelligence… »

Guingamp et Nantes sont passés devant...

Le SRFC, lui, n’en a en revanche pas manqué, selon son coach, pour revenir à égalité à la suite de l’ouverture du score signée Maxwel Cornet. « Le comportement des joueurs a été héroïque, estime Gourcuff. Il fallait tenir pour pouvoir lâcher les chevaux en fin de rencontre. Tactiquement, on a été très bons. Notre bloc de huit a très bien fonctionné, c’était du haut niveau. Vu les circonstances, c’est un très bon point. »

Même si Rennes, qui n’a remporté qu’un seul (!) de ses quinze derniers duels en Ligue 1, a basculé ce week-end dans la deuxième partie de tableau, en raison des victoires conjuguées de Guingamp, Nantes et Toulouse…