Rennes: Comment le mail Mitterrand est devenu un quartier branché

URBANISME Avec l’ouverture de restaurants et de bars, l’ancien parking a radicalement changé de visage…

Jérôme Gicquel

— 

Un marché bio s'installe chaque mercredi après-midi sur le mail Mitterrand.
Un marché bio s'installe chaque mercredi après-midi sur le mail Mitterrand. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Dimanche matin, les 3.300 coureurs participant à la première édition de l’Urban Trail de Rennes s’élanceront du mail François Mitterrand. Une chose encore impossible avant 2015, date à laquelle l’ancien parking à ciel ouvert a été inauguré après deux ans de travaux. Depuis, le mail est devenu le théâtre de nombreuses animations sportives et culturelles ainsi qu’un nouveau lieu de promenade et de sorties.

Lieu de parcage automobile pendant de (trop) nombreuses années, le mail se veut désormais un vrai lieu de vie dans la capitale bretonne, comme c’était déjà le cas au XIXe et au début du XXe siècle. Cette tendance devrait encore s’accentuer dans les prochains mois avec l’ouverture de plusieurs bars et restaurants en projet.

Un lieu de promenade pour les familles

Sentant la hype venir, Jérémy Leduc et Matthieu Hureau ont ouvert au mois d’août le bar-restaurant Les Grands gamins, situé en plein milieu du mail. Un établissement qui depuis ne désemplit pas, sa grande terrasse y jouant pour beaucoup. « Il y avait une vraie attente des habitants du quartier. On a réussi également à attirer une clientèle de trentenaires qui en a un peu marre des sorties dans le centre-ville », indique Jérémy.

Avec un espace de jeux pour les enfants et un marché bio tous les mercredis après-midis, le mail attire un public plus familial, qui avait jusqu’alors déserté les lieux. « Je n’y allais jamais avant. Mais je prends maintenant beaucoup plaisir à venir me balader ici en famille, même si cela manque quand même un peu de verdure », souligne Marine, une jeune maman.

Le prix de l’immobilier grimpe en flèche

Dans leur grande majorité, les riverains apprécient également le nouveau visage plus paisible du mail, même si certaines voix critiques se font entendre. « C’est bien que des restaurants et des bars ouvrent ici, ça nous change un peu des agences d’intérim et des boutiques exotiques. Mais il manque quand même cruellement de commerces de proximité, on n’a même pas de boulangerie ou un tabac-presse », râle Henri, qui habite sur le mail depuis plus de dix ans.

>> A lire aussi : Rennes veut (enfin) dévoiler les charmes de sa Vilaine

Le retraité s’inquiète aussi de la flambée des prix de l’immobilier dans le quartier. « Quand on voit l’immeuble Cap Mail et les projets en cours au bout du mail sur l’îlot de l’Octroi, on se dit que le quartier sera bientôt réservé à une classe aisée », poursuit Henri. « Ce sera toujours mieux que ce grand parking moche qui nous polluait la vue et était source de nuisances », lui répond Bénédicte, une Rennaise qui ne voudrait quitter son quartier pour rien au monde.