VIDEO. Présidentielle : Conseiller spécial de Hollande, Bernard Poignant apporte son soutien à Macron

POLITIQUE L’ancien maire de Quimper a dévoilé ses intentions de vote…

Jérôme Gicquel
— 
Bernard Poignant a été maire de Quimper de 1989 à 2014.
Bernard Poignant a été maire de Quimper de 1989 à 2014. — M. PIERRON / 20 MINUTES

Dans l’attente de la décision de Jean-Yves Le Drian, c’est un autre ténor socialiste breton qui se met en marche pour la présidentielle. Maire de Quimper de 1989 à 2014 et conseiller spécial de François Hollande, Bernard Poignant a annoncé ce mardi dans un communiqué sa décision de voter Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle. Il a fait savoir qu’il quittait l’Elysée.

« Emmanuel Macron est le seul candidat issu des rangs de la gauche qui peut se qualifier pour le second tour de l’élection et éviter un face-à-face Le Pen-Fillon qui risque de devenir un côte à côte dans plusieurs régions de France », explique Bernard Poignant dans son communiqué, précisant que son choix n’est pas « un aveuglement ».

Il votera Urvoas pour les législatives

« Emmanuel Macron a besoin de faire connaître aux Français les contours de sa majorité parlementaire et donc de son gouvernement forcément de coalition, sur la base d’un contrat de législature qui permet le dialogue mais évite la fronde permanente », poursuit l’ancien député du Finistère. « Fidèle au quinquennat de François Hollande », Bernard Poignant en profite au passage pour égratigner Benoît Hamon, « un candidat qui a mené une fronde et a voulu censurer, donc renverser le gouvernement nommé par le président ».

Outre son choix à la présidentielle, Bernard Poignant ajoute par ailleurs qu’il votera pour Jean-Jacques Urvoas, actuel garde des Sceaux, à l’occasion des élections législatives en juin. Le ministre de la Justice entend briguer un troisième mandat de député dans la circonscription de Quimper-Fouesnant-Briec dans le Finistère.