Rennes: Le quartier Gros Chêne va changer de visage, mais gardera ses tours

URBANISME Au moins dix ans de travaux seront nécessaires pour réhabiliter les logements et commerces…

Camille Allain

— 

L'immeuble du 7 Mounier dans le quartier Gros Chêne à Rennes. Les tours seront rénovées dans le cadre d'un plan d'urbanisme.
L'immeuble du 7 Mounier dans le quartier Gros Chêne à Rennes. Les tours seront rénovées dans le cadre d'un plan d'urbanisme. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un gros lifting. A trois ans de l’arrivée de la seconde ligne de métro, le quartier du Gros Chêne va subir une importante opération chirurgicale, afin de retrouver un visage plus jeune et plus frais. Une intervention lourde qui prendra au moins dix ans.

Les tours « sont de vrais marqueurs »

Lundi soir en conseil municipal, la ville de Rennes a annoncé le lancement de la concertation avec les habitants. Les premières études concerneront la réhabilitation des emblématiques immeubles du 5 et 7 Mounier, les plus hauts du quartier, qui seront donc conservés. «Nous avons décidé de maintenir les tours, en accord avec les bailleurs sociaux. Elles sont de vrais marqueurs pour le Gros Chêne», assume Emmanuelle Rousset, l’élue en charge du quartier.

>> A lire aussi: Avec Maurepas TV, les habitants veulent changer l'image du quartier

Hautes de 50 mètres, ces tours de quinze étages ont été construites dans les années 1960. Elles présentent l’avantage d’avoir une conception atypique, permettant de les rénover de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. «Nous avons beaucoup d’appartements en T2 ou en T3 avec de petites pièces de vie. Ce n’est plus ce qui est recherché aujourd’hui. Il faut améliorer l’offre de logements pour attirer des familles par exemple», poursuit l’élue de quartier. Certains bâtiments, plus petits, devraient être démolis.

La dalle sera rénovée

La dalle du Gros Chêne, souvent pointée du doigt en raison du trafic de stupéfiants qui s’y opère, va aussi subir d’importants travaux. «Nous allons conserver le parking souterrain mais nous le mettrons aux normes, afin qu’il soit mieux éclairé», explique Emmanuelle Rousset. Les commerces qui entourent la dalle seront remis en état et profiteront d’une nouvelle place piétonne. La ville espère que la nouvelle station de métro toute proche rendra le quartier plus attractif. «Le Gros Chêne s’est enclavé, refermé sur lui-même. Il n’y a que des logements».

La municipalité aimerait «aérer» le secteur, trop dense, et voir des activités tertiaires s’y installer. L’attractivité repassera aussi par la rénovation de l’école Trégain, l’une des plus grandes de la ville. Vieillissante, elle sera probablement démolie pour laisser place à un nouveau groupe scolaire. Une nouvelle école sera également bâtie sur le secteur Maurepas Gayeulles. L’ensemble du chantier doit durer au moins dix ans.