Rennes: L’histoire de la ville refait surface sur le chantier du couvent des Jacobins

ARCHEOLOGIE  Un rapport final de 3.835 pages vient d’être remis suites aux fouilles menées sur le site du couvent…

Jérôme Gicquel

— 

De nombreux archéologues de l'Inrap ont travaillé sur le chantier de fouilles du couvent des Jacobins à Rennes. Lancer le diaporama
De nombreux archéologues de l'Inrap ont travaillé sur le chantier de fouilles du couvent des Jacobins à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une partie de l’histoire de Condate, ancien nom de la ville de Rennes, résumée dans un volumineux rapport de 3.835 pages. L’impressionnant chantier de fouilles mené entre décembre 2011 et juin 2013 sur le site du couvent des Jacobins n’a pas accouché d’une souris, loin de là.

« Nous n’avons pas connu un tel chantier sur un seul site depuis au moins dix ans au niveau national », se félicite Claude Le Potier, directeur de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) dans le Grand Ouest. Remis aux élus de la métropole ce mardi, les douze volumes du rapport relatent les incroyables découvertes réalisées par les équipes d’archéologues dans le sous-sol du futur centre des congrès.

Le cadavre de Louise de Quengo découvert

Au total, ce sont plus de 224.000 pièces qui ont été récoltées pendant 18 mois sur le site, avec notamment 25.000 objets en métal, 33.000 ossements d’animaux, 1.675 pièces de monnaie ainsi que 817 sépultures. Parmi elles, celle de la désormais célèbre Louise de Quengo, aristocrate bretonne du 17e siècle, dont le corps avait été découvert dans un état de conservation exceptionnel 350 ans après sa mort.

Des trésors bientôt présentés au grand public

Après la période de fouilles sur le terrain, une soixantaine de chercheurs de l’Inrap ont ensuite étudié les trésors dans des laboratoires. Ces travaux, menés pendant près de trois ans, ont permis de retracer l’histoire du couvent des Jacobins de l’Antiquité jusqu’à sa transformation en caserne militaire à la fin du 18e siècle. « Dans la mémoire des Rennais, le couvent des Jacobins a souvent été oublié. Le résultat de ces fouilles est là pour témoigner de l’importance et du rayonnement qu’avait ce site dans la ville », souligne Gaëtan Le Cloirec, responsable scientifique des fouilles à l’Inrap.

>> A lire aussi : EN IMAGES. Le couvent des Jacobins en plein chantier

Déjà présentés en partie au public à l’occasion de journées portes ouvertes sur le chantier, les trésors découverts au couvent des Jacobins feront l’objet d’une grande exposition sur le thème « La fabrique de la ville » qui sera présentée entre octobre 2018 et avril 2019 au musée de Bretagne.

>> Pour lire le diaporama sur mobile, cliquez ici.