Rennes: Un trafic de cocaïne en provenance de Guyane démantelé

DROGUE Des mules assuraient le transport de la marchandise vers la Bretagne…

Jérôme Gicquel
— 
Illustration d'une saisie de cocaïne.
Illustration d'une saisie de cocaïne. — Arnulfo Franco/AP/SIPA

Onze personnes ont été interpellées en début de semaine à Rennes, Reims et à Saint-Laurent du Maroni en Guyane pour trafic de cocaïne. Menée depuis septembre par la section de recherches de Rennes, l’enquête avait démarré avec l’interpellation d’un trafiquant de stupéfiants rennais qui se fournissait en cocaïne auprès d’individus la faisant directement venir d’Amérique du Sud.

Cela a permis de mettre à jour un réseau structuré opérant depuis la Guyane via des passeurs surinamais ou guyanais. Selon un procédé bien rodé, les mules ingéraient des ovules remplis de cocaïne avant de prendre l’avion au départ de Cayenne. Elles étaient ensuite prises en charge à l’aéroport d’Orly avant d’être conduites à Rennes où un complice récupérait la marchandise.

Huit personnes mises en examen dans cette affaire

Lors des interpellations menées les 27 et 28 février, les enquêteurs ont saisi en métropole plus de 4.000 euros en liquide, près de 6.000 euros de bijoux, 500 grammes de produit de coupe, une arme de poing, des fausses cartes d’identité et plusieurs téléphones portables.

Divers objets de marque ainsi que des photos montrant les protagonistes avec d’importantes liasses de billets ont également été découverts en Guyane. A l’issue des gardes à vue, huit personnes ont été présentées et mises en examen par un juge d’instruction à Rennes et trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire.