Coupe de France: Quevilly loupe un penalty, Guingamp en profite pour filer en quarts

FOOTBALL L'EAG a évité le piège en Normandie (1-2)...

Jeremy Goujon

— 

Les ex-Niçois Mathieu Bodmer et Alexandre Mendy se congratulent après le but du second nommé face à Quevilly.
Les ex-Niçois Mathieu Bodmer et Alexandre Mendy se congratulent après le but du second nommé face à Quevilly. — C. Triballeau / AFP

L’En Avant de Guingamp s’est qualifié ce mercredi pour les quarts de finale de la Coupe de France, en venant à bout de Quevilly-Rouen (1-2). L’équipe d’Antoine Kombouaré aura fait la différence en début de seconde période.

Pouye rate le coche. Après une première mi-temps soporifique, la première occasion digne de ce nom était à mettre à l’actif des Normands. Et quelle occasion ! Fauché dans la surface par Mathieu Bodmer, l’attaquant quevillais Medhy Guezoui permettait à Oumar Pouye de se présenter devant Karl-Johan Johnsson.

>> A lire aussi : Cinq ans après son exploit face au Stade Rennais, qu'est devenu Quevilly?

Mais le joueur prêté par Strasbourg expédiait son penalty au-dessus de la barre du gardien guingampais (50e). Assurément le tournant du match, puisque les Bretons allaient dans la foulée se montrer sans pitié pour le pensionnaire de National…

Mendy d’abord, De Pauw ensuite. Ayant fait tourner à l’amorce de ce 8e de finale, Kombouaré avait par exemple laissé Jimmy Briand sur le banc, pour mieux titulariser Alexandre Mendy sur le front offensif. L’ancien Niçois, déjà buteur au tour précédent face aux Herbiers, a récidivé au stade Robert-Diochon, à l’issue d’une action confuse (59e).

>> A lire aussi : Le Stade Rennais avait Kamil Grosicki? L'En Avant de Guingamp, lui, a Nill De Pauw

Deux minutes plus tard, le « super-sub » belge de l’EAG, Nill De Pauw, tuait le suspense d’une belle frappe en contre-attaque (61e). Forcément cruel pour Quevilly, mais le réalisme était costarmoricain, ce mercredi…

La force de l'habitude. Pire formation de Ligue 1 depuis le début de l’année 2017, Guingamp continue, en revanche, de briller en Coupe de France. Malgré la réduction de l'écart signée Pierre Vignaud sur coup franc direct, dans le temps additionnel (90e+2), le club rouge et noir accède ainsi au grand huit de la compétition pour la troisième fois sur les quatre dernières saisons.

Lauréate en 2014, l'escouade bretonne s’était inclinée en demi-finale de l’édition 2015, sur le terrain de l’AJ Auxerre (1-0). Elle connaîtra son prochain adversaire tard dans la soirée, au terme de la rencontre opposant l'Olympique de Marseille à l'AS Monaco.