Saint-Brieuc: Un habitant sommé de rembourser 400 millions d’euros

INSOLITE Pour un paiement en retard sur un crédit à la consommation de 800 euros…

Mikaël Libert

— 

Saint-Brieuc, dans les Côtes-d'Armor.
Saint-Brieuc, dans les Côtes-d'Armor. — Google Maps

Voila, ça fera ça s’il vous plaît. La semaine dernière, un couple de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), ont certainement dû s’étrangler en découvrant la somme réclamée par une société de recouvrement. Selon Ouest France, c’est un chiffre avec six zéros qui figurait sur la relance.

On sait que les intérêts des prêts à la consommation peuvent être élevés. Mais là… Le couple avait souscrit un crédit à la consommation de 800 euros auprès d’une société de crédit. Ils payaient régulièrement les mensualités de remboursemen en envoyant un chèque, refusant les prélèvements automatiques sur leur compte bancaire.

Quatre cents millions d’euros

Mais il y a eu un loupé et l’un des chèques est arrivé avec du retard chez l’organisme. Ce dernier n’a pas tardé à envoyer un courrier de relance, leur réclamant le montant dû. Sauf que le chiffre indiqué dans le courrier est de plus de 400 millions d’euros. 404.040.404,04  euros exactement.

>> A lire aussi : Le nombre de personnes surendettées diminue en Loire-Atlantique

Bien entendu, il s’agissait d’une erreur que le couple s’est empressé de signaler à l’organisme. Une « erreur matérielle », leur a-t-on répondu, en précisant que la bourde avait été corrigée et qu’ils ne devaient plus rien.