Rennes : Des capteurs wifi pour suivre les clients du centre-ville

COMMERCE Trente magasins seront équipés dans les jours à venir…

Camille Allain

— 

Trente boîtiers wifi seront installés dans les commerces du centre-ville de Rennes pour suivre les mouvements des smartphones.
Trente boîtiers wifi seront installés dans les commerces du centre-ville de Rennes pour suivre les mouvements des smartphones. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Habitués du centre-ville de Rennes, sachez que vous serez bientôt suivis. En tout cas, votre téléphone sera suivi. A l’initiative de l’association de commerçants Le Carré Rennais, trente boîtiers sont en actuellement installés dans des boutiques du centre-ville. Equipés de capteurs, ils localiseront tous les smartphones connectés au réseau wifi (soit en moyenne 70 % des mobiles). « L’objectif, c’est de connaître le parcours des clients. Nous pourrons par exemple savoir à quelle heure ils viennent, combien de temps ils restent dans nos magasins et où ils vont ensuite », explique Isabelle Laperche, directrice du Carré Rennais.

Trente boîtiers wifi seront installés dans les commerces du centre-ville de Rennes pour suivre les mouvements des smartphones.
Trente boîtiers wifi seront installés dans les commerces du centre-ville de Rennes pour suivre les mouvements des smartphones. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les trente commerçants volontaires espèrent ainsi pouvoir adapter leur offre aux attentes de leurs clients. « En analysant la fréquentation, nous pourrons savoir si nos opérations marketing ont fonctionné », poursuit la directrice. « Les halles centrales, par exemple, se posent beaucoup de questions quant à leurs horaires d’ouverture. Cet outil pourrait les aider dans leur décision », détaille Marion Trommenschlager, chargée du projet et spécialiste du numérique.

« Le système est très encadré »

Installés dans les magasins volontaires (Rougié & Plé, Etam, mais aussi des coiffeurs, des opticiens, des bars, des restaurants…), les capteurs mis au point par la société Bealder n’enregistreront aucune donnée privée. « Le système est très encadré. Nous sommes sur une simple analyse de flux. Beaucoup de centres commerciaux utilisent d’ailleurs ces technologies, mais personne ne le sait. C’est aussi un grand classique du commerce en ligne », assure Benjamin Durand, cofondateur de Bealder. « Le respect de la vie privée est primordial pour nous. Et puis nous tracerons beaucoup moins les clients que Google », glisse Charles Compagnon, vice-président du Carré Rennais et propriétaire du restaurant Le Carré.

Le test, qui va débuter cette semaine, doit durer au moins un an. En compilant ces données, les commerçants, qui voient les clients préférer les grands centres commerciaux de périphérie, espèrent ainsi avoir une meilleure connaissance des habitudes des passants. « A terme, on pourrait aussi améliorer la signalétique en ville », avance Teddy Chevalier, artisan joaillier intégré dans le projet.