Rennes: A un an de l'ouverture, le futur centre des congrès dévoile ses intérieurs

URBANISME Le bâtiment a été conçu à partir d'un ancien couvent...

Camille Allain

— 

L'extérieur du futur centre des congrès de Rennes, vu depuis la place Sainte-Anne. Lancer le diaporama
L'extérieur du futur centre des congrès de Rennes, vu depuis la place Sainte-Anne. — Jean Guervilly

Le chantier est toujours aussi impressionnant. Au pied de la place Sainte-Anne, le futur centre des congrès de Rennes continue de se construire. Conçu à partir du couvent des Jacobins, érigé en 1369, le futur équipement est une véritable prouesse technique. A moins d’un an de sa livraison, les équipes de Destination Rennes ont dévoilé ce mercredi de nouvelles images de l’intérieur du bâtiment.

Un grand auditorium de 1.000 places (voire 1.200 dans certaines configurations), un autre de 400 places, 25 salles de réunion, une capacité de 1.500 personnes en dîner assis, voire 3.000 personnes en cocktail. Pour se faire une place dans ce secteur très concurrentiel, Rennes a vu les choses en grand.

Plus de 30 congrès déjà signés

Et visiblement, l’offre plaît aux organisateurs de congrès. « Nous avons plus de 130 dossiers en cours de 2018 à 2020. 70 candidatures ont déjà été déposées, dont la moitié est déjà signée », assure Karine Tréguer, directrice du développement à Destination Rennes. Le premier gros rendez-vous sera le congrès de la CFDT, en juin 2018, où plus de 3.000 personnes sont attendues.

Le centre des congrès de Rennes offrira un cloître extérieur.
Le centre des congrès de Rennes offrira un cloître extérieur. - Artefacto

 

Parfois critiqué pour son coût (plus de 100 millions d’euros), le couvent des Jacobins accueillera ses premiers événements en janvier 2018. Avec ce nouvel équipement, le gestionnaire Destination Rennes espère générer 20 millions d’euros de retombées économiques pour le territoire.