Ligue 1: Malgré un match nul frustrant pour les Rennais, Christian Gourcuff s'est «régalé» à Bordeaux

FOOTBALL Et le coach encense sa nouvelle recrue Morgan Amalfitano...

Laetitia Dive

— 

Yoann Gourcuff a égalisé à la 69e.
Yoann Gourcuff a égalisé à la 69e. — Nicolas Tucat

Que c’est lassant ! Comme à Guingamp puis à domicile contre Nantes, les Bretons s’en sortent avec un match nul et un score sans saveur (1-1) à Bordeaux : les Rouge et Noir n’ont pas réussi à tuer le match après leur égalisation grâce à un but de Yoann Gourcuff (69e).

De nouvelles perspectives

Qu’importe, à l’issue du match, leur coach semblait très satisfait. « Je me suis régalé », a expliqué Gourcuff père, qui voit dans cette rencontre le début d’une nouvelle ère pour le Stade Rennais : « C’est notre meilleur match, cela ouvre des perspectives. Seul le résultat est décevant mais c’est presque secondaire ».

>> A lire aussi : Ce qu'il reste à jouer au Stade Rennais d'ici au mois de mai

Il attribue en grande partie le bon fonctionnement de son équipe à sa toute nouvelle recrue, Morgan Amalfitano. Pour lui, l’ancien milieu lillois a « eu un apport très important » : « On a tapé dans le mille avec lui, j’ai retrouvé le joueur que j’avais laissé à Lorient avec cette maîtrise, cette capacité de jouer sous pression ».

« La meilleure réponse »

Avant le match, l’entraîneur avait vivement réagi aux critiques essuyées en raison des transferts, jugés risqués par les supporters (notamment pour les départs de Paul-Georges Ntep et Kamil Grosicki). Ce samedi soir, Christian Gourcuff espère avoir fait taire les mauvaises langues grâce à la prestation de son poulain : « C’est la meilleure réponse ».

Et les autres joueurs ? « Ludo Baal a été assez exceptionnel sur le plan offensif ». Yoann Gourcuff était quant à lui « bien dans le collectif » et a profité du dynamisme du groupe pour égaliser.

Car en dehors des prestations individuelles, le coach voit surtout un travail d’équipe rondement mené : « C’est ça le foot, quand il y a une harmonie, quand les joueurs se trouvent (…) Quand on développe un football comme ça, là on peut avoir de véritables ambitions ». Comme, par exemple, renouer avec la victoire : Rennes n’a plus remporté un match depuis le 4 décembre face à Saint-Etienne (2-0).

>> A lire aussi : «On ne fonctionne pas comme le Qatar», argumente Christian Gourcuff