Corps découpé dans le Morbihan: Les deux hommes étaient sortis de prison la veille

FAITS DIVERS Le couple continue de se rejeter la responsabilité…

C.A. avec AFP

— 

Illustration d'un véhicule de gendarmerie.
Illustration d'un véhicule de gendarmerie. — Philippe Merle AFP/Archives

Le couple soupçonné d’avoir tué et découpé un homme de 38 ans vendredi à Melrand, dans le Morbihan, a été mis en examen pour meurtre précédé du crime d’extorsion, mais aussi pour détention de produits stupéfiants. Ils ont été écroués mardi soir. La femme a été transférée à la prison des femmes de Rennes et son compagnon au centre pénitentiaire de Vezin-le-Coquet.

Depuis son interpellation, le couple ne cesse de se rejeter la responsabilité du meurtre. La victime, un homme âgé de 38 ans, a été tuée sous la force des coups et de plusieurs coups de couteau. Son corps a ensuite été découpé « à l’aide de divers outils », d’après la procureure de la République Laureline Peyrefitte, avant d’être partiellement brûlé dans la cheminée de la maison. Lors de la soirée, les trois protagonistes ont consommé de l’alcool et de la drogue.

Ils voulaient sa carte bancaire

La victime avait connu son agresseur à la maison d’arrêt de Ploemeur, où elle était incarcérée pour des faits de refus d’obtempérer et de récidive de conduite sous l’empire d’un état alcoolique. Elle était sortie de prison le jour même. Le couple aurait «cherché à extorquer par la violence la carte bancaire et le code confidentiel de la victime », a précisé la procureure.

Son agresseur présumé, âgé de 36 ans, avait été libéré la veille. D’après Ouest-France, il a été condamné à de nombreuses reprises, et n’aurait pas passé plus d’un en liberté depuis sa majorité. La femme est également connue pour de nombreux faits de violences. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.