Quimper: Arnaqués par leur dealer, les clients appellent la police

FAITS DIVERS Les forces de l’ordre ont été appelées pour régler une embrouille entre un trafiquant de drogue et des clients. L'affaire s'est terminée devant le tribunal de Quimper (Finistère)... 

Mikael Libert

— 

A Quimper, le deal de cocaïne a mal tourné (illustration).
A Quimper, le deal de cocaïne a mal tourné (illustration). — C. Villemain / 20 Minutes

Quand la police fait le SAV. Quatre individus ont été déférés devant le parquet de Quimper, dans le Finistère, ce vendredi. Tous ont été acteurs ou victimes d’un deal de drogue qui a mal tourné et pour lequel la police a été appelée à la rescousse, rapporte Ouest France.

L’affaire remonte à la nuit de mardi à mercredi. Pour étancher une furieuse envie de cocaïne, un trentenaire se rend chez l’un de ses amis qui connaît l’adresse d’un dealer. Une fois chez le trafiquant, les deux compères se voient proposer par l’homme dix grammes de produit contre la somme de 280 euros. Une fois la qualité de la drogue testée, le petit groupe est parti chez une quatrième personne, le cousin de l’acheteur, pour chercher l’argent.

Et soudain, c’est le drame

Et c’est dans la cave du fameux cousin que les choses ont dérapé. Le dealeur voulait bien prendre les 280 euros mais n’entendait pas lâcher sa marchandise. Et il a argumenté son intention en sortant une arme à feu. Le client floué a réagi en lui balançant une rasade de gaz lacrymogène. Tous se sont ensuite mis sur la figure.

>> A lire aussi : Une saisie de drogue de près d'un million d'euros à Quimper

La bagarre terminée, les trois hommes ont retrouvé le chemin de la raison et sont sortis de la cave pour aller prendre l’argent dans la voiture du cousin. Ce dernier, contacté par l’acheteur, a débarqué, provoquant la fuite du dealer qui en a profité pour lui piquer sa voiture. Il ne restait plus qu’une option aux trois lascars pour retrouver le véhicule : prévenir la police.

Perquisitions fructueuses

Les fonctionnaires ont eu tôt fait de repérer la voiture. Le trafiquant, qui n’était pas à bord, a été interpellé plus tard à son domicile. Ensuite, tout le monde a eu droit à sa perquisition. Chez le dealer, les enquêteurs ont dégoté l’arme. La pêche a été meilleure chez le cousin, au domicile duquel 400g de cannabis et près de 1.400 euros ont été découverts. Tous ont été placés en garde à vue et devront répondre devant la justice de violences avec armes et trafic de stupéfiants.