Bretagne: Toxicomane, l’aide-soignante volait la morphine de son patient

JUSTICE La femme a été condamnée à une amende de six mois de prison avec sursis…

J.G.

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une femme de 48 ans comparaissait lundi devant le tribunal pour mise en danger de la vie d’autrui. Aide-soignante dans le Cap-Sizun (Finistère), elle a été reconnue coupable du vol de gélules de morphine destinée à l’un de ses patients, rapporte Le Télégramme.

C’est la filleule du vieil homme qui s’était rendu compte de la disparition des médicaments, étonnée de voir les doses de morphine diminuer à vue d’œil.

Elle remettait les gélules vides dans le semainier

Elle avait alors laissé un téléphone portable dans l’appartement pour filmer la scène. On y voyait l’aide-soignante se saisir de la gélule du patient et absorber son contenu, avant de la replacer, vide, dans le semainier du malade. L’accusée aurait agi de la sorte au moins pendant un an, entre 2015 et 2016.

>> A lire aussi : Chambéry: Une aide-soignante, soupçonnée d'avoir tué des patients âgés, renvoyée aux assises

A la barre, l’aide-soignante a reconnu les faits, indiquant qu’elle « était vraiment mal » et que cela lui donnait « un bien-être pendant quelques heures ». Licenciée de l’association pour laquelle elle travaillait, la quadragénaire a été condamnée à une peine de six mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 500 euros.