Ligue 1: Technique, leadership et muscle relâché... Pourquoi Guingamp a visé juste avec Mathieu Bodmer

FOOTBALL L'ancien Niçois va finir la saison avec l'EAG...

Jeremy Goujon

— 

Mathieu Bodmer et son nouveau maillot prennent la pose avec le président de l'EAG, Bertrand Desplat.
Mathieu Bodmer et son nouveau maillot prennent la pose avec le président de l'EAG, Bertrand Desplat. — Twitter En Avant de Guingamp

« Sa venue est un bien inestimable. » Interrogé par Le Télégramme, le président de l’En Avant de Guingamp Bertrand Desplat n’a pas fait semblant, lundi, au moment de commenter le transfert de Mathieu Bodmer.

« Si Ancelotti le dit... »

Deux semaines après la résiliation de son contrat à Nice, le défenseur-milieu de terrain (34 ans) s’est trouvé un nouveau point de chute en s’engageant pour six mois avec l’EAG. Mais concrètement, que va pouvoir apporter l’élément au CV prestigieux (Lille, Lyon, PSG, Saint-Étienne) à l’actuel 5e de Ligue 1 ?

« D’abord son expérience, déclare auprès de 20 Minutes Bernard Mendy, ami de longue date de Bodmer. Ensuite, au niveau de la qualité humaine, c’est un leader-né. Et puis, techniquement, il est au-dessus, comme l’avait dit Carlo Ancelotti. Donc si Ancelotti le dit, c’est que ça doit être vrai. »

De vieilles connaissances dans le 22

À défaut de retrouver le « Mister », croisé à Paris, Mathieu Bodmer va renouer dans les Côtes-d’Armor avec Antoine Kombouaré, l’homme qui l’avait fait venir dans la capitale (2010). Sans compter, notamment, les défenseurs Jérémy Sorbon et Reynald Lemaître, formés comme lui à Caen. « Son intégration va se faire très rapidement, estime par conséquent Mendy. Guingamp joue déjà très bien au ballon, mais avoir un joueur comme Mathieu, c’est un plus extraordinaire. »

>> A lire aussi : Ce qui a changé à Guingamp avec l'arrivée d'Antoine Kombouaré

Du côté des supporters de l’EAG, on se pâme d’ailleurs déjà devant la classe du natif d’Évreux. « Potentiellement, c’est l’un des joueurs les plus élégants de la L1, nous dit ainsi Régis. Sa technique est délicieuse, il va pouvoir soulager Moustapha Diallo et Étienne Didot au milieu, ou Sorbon - qui en a bien besoin - derrière, et il a un super état d’esprit. Reste un point d’interrogation : sa forme physique. »

Du bide, et alors ?

Plus apparu en compétition officielle depuis le 14 décembre 2016, et un 8e de finale de Coupe de la Ligue à Bordeaux, Bodmer (seulement sept titularisations cette saison en championnat, mais une belle moyenne de 90 ballons joués par sortie) suscite toujours des moqueries quant à son embonpoint. En mai 2015, son ex-préparateur physique à l’OL, Robert Duverne, avait pourtant balayé le problème.

>> A lire aussi : «A part Lacazette, Jimmy Briand est le meilleur attaquant français du championnat»

« Mathieu avait déjà son petit ventre, mais c’est un très bon footballeur, assurait le lanceur de chrono dans les colonnes de L’Équipe. Il exploite son potentiel. Il est impressionnant dans le jeu aérien, et est très fort dans le relâchement. C’est bien aussi quand un muscle est relâché. »

Bientôt une réunion de famille...?

A priori, le dad bod a donc encore de beaux jours devant lui. Il restait alors à savoir si celui ayant joué un rôle prépondérant dans les arrivées d’Hatem Ben Arfa et Mario Balotelli à Nice, allait user de son influence pour faire venir son « frère » à Guingamp.

« Je pense qu’ils n’ont pas besoin de défenseurs », estime Bernard Mendy, libre de tout contrat depuis la fin de son séjour en Inde. Sitôt notre conversation terminée, le cauchemar de Roberto Carlos a toutefois proposé ses services sur le compte Twitter de l’En Avant. Qui ne tente rien, n’a rien...