Bretagne: Plus de 6.400 noms de domaine ont déjà adopté le «.bzh »

INTERNET L’extension régionale a été ouverte aux particuliers fin 2014…

Jérôme Gicquel

— 

Ouvert d'abord aux entreprises et associations depuis septembre, l'extension .bzh est accessible aux particuliers depuis fin 2014.
Ouvert d'abord aux entreprises et associations depuis septembre, l'extension .bzh est accessible aux particuliers depuis fin 2014. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une petite vague déferle depuis près de deux ans sur l’Internet mondial avec l’apparition de noms de domaine qui sentent bon l’air marin. Ouverte depuis septembre 2014 aux entreprises et depuis décembre de la même année aux particuliers, l’extension régionale ". bzh" a déjà enregistré plus de 6.400 noms de domaines.

>> A lire aussi : Cinq bonnes raisons de craquer pour le «.bzh»

Un bon début mais qui reste toutefois assez loin de l’objectif « des 20.000 noms de domaines d’ici trois ans » que s’était fixée l’association Point BZH en septembre 2015, au moment de l’enregistrement du 5.000e nom de domaine. « La croissance se poursuit quand même et nous sommes aussi dépendants de la conjoncture économique », souligne David Lesvenan, président de l’association.

Le Stade Rennais et le Stade Brestois l’ont adopté

Dès le début, plusieurs entreprises et institutions bretonnes s’étaient saisies de cette nouvelle extension pour afficher fièrement leur identité bretonne sur la Toile comme Armor Lux ou le Stade Rennais. Elles ont depuis été rejointes par le Stade Brestois, le festival Interceltique de Lorient ou l’entreprise Sabella, qui fabrique des hydroliennes. « Cela permet à l’entreprise Sabella de se distinguer lors de salons à l’international par exemple. Un site en «.bzh », cela ne peut qu’attirer l’attention du client », poursuit David Lesvenan.

Sans surprise, c’est en Bretagne que le «.bzh » a trouvé son public avec plus de 80 % des noms de domaines qui sont enregistrés dans la région. On en retrouve également en Ile-de-France et même à l’étranger grâce à l’importante diaspora bretonne.

Le «.bzh » veut conquérir les TPE et les PME

Pour élargir son cercle, le «.bzh » tente désormais de séduire les patrons de TPE et de PME, encore très peu présents sur la Toile. « On estime qu’il y a en France un million de petites et moyennes entreprises qui n’ont aucune présence sur Internet. Il y a donc un potentiel à creuser dans la région », assure David Lesvenan.

Pour sensibiliser les patrons à ces problématiques, l’association Point BZH a donc mis en place depuis quelques mois des ateliers en partenariat avec les chambres de commerce et d’industrie bretonnes. Un annuaire référençant tous les noms de domaine enregistrés en «.bzh » a également vu le jour « afin d’accroître la visibilité des acteurs régionaux ».