Saint-Malo: Il se fait flasher 155 fois au guidon de son scooter

JUSTICE La gendarmerie a finalement réussi à mettre fin à ses infractions…

J.G.

— 

Illustration d'un radar automatique à Nantes.
Illustration d'un radar automatique à Nantes. — © Fabrice ELSNER

Cela faisait un an qu’un conducteur de scooter se jouait des radars dans la région de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Depuis juin 2015, ce cuisinier de 42 ans s’est fait flasher 155 fois au guidon de quatre scooters différents, rapporte Ouest-France. Pendant tout ce temps, le contrevenant a pourtant échappé à toute amende car aucun radar n’a réussi à prendre en photo sa plaque arrière, seule plaque visible sur un scooter.

« Je ne faisais plus attention, par habitude »

Après plusieurs mois de surveillance, les gendarmes de la brigade motorisée de Saint-Malo ont finalement réussi à identifier un numéro de téléphone sur la carrosserie du deux-roues. Le numéro correspondait à un atelier de mécanique qui avait prêté le scooter au quadragénaire, qui a finalement été identifié et a fini par tout avouer.

>> A lire aussi : Sécurité routière: Des panneaux radars plus «simples» seront installés à partir de mars

« Je ne faisais plus attention, par habitude (…). Le jour où l’on m’a arrêté, j’ai bien compris. J’aurais préféré payer un radar dès la première fois », a-t-il indiqué lundi à la barre. Ayant perdu dans l’affaire 154 points, l’individu sera fixé sur son sort le 13 mars, date du délibéré. Plusieurs amendes d’un montant total de 7.000 euros ont été requises à son encontre.