Rennes: L’étude pour le projet d’Arena lancée au printemps

EVENEMENT Emmanuel Couet a annoncé la nouvelle lors de ses vœux…

Camille Allain

— 

Illustration d'un concert au Parc Expo. Ici lors des Trans Musicales de Rennes en 2016.
Illustration d'un concert au Parc Expo. Ici lors des Trans Musicales de Rennes en 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Lancer une étude pour la construction d’une Arena faisait partie des promesses de campagne des élus socialistes de Rennes Métropole. Deux ans et demi après son élection, le président de l’agglomération a confirmé que le projet avançait. « Nous lancerons dès le printemps les premières études pour la construction d’une grande salle de type Arena », a lancé Emmanuel Couet lors de ses vœux au monde économique vendredi soir.

Pas de sport, mais du business

Le président de Rennes Métropole a cependant surpris en assurant que la vocation de cette salle ne serait « non pas sportive, mais d’abord économique et professionnelle. Elle sera dédiée, en complément des Jacobins (le centre des congrès), à l’accueil des très grandes manifestations et des salons internationaux ». Emmanuel Couet a cependant précisé que le lieu pourrait également accueillir des spectacles de grande jauge.

Une enveloppe de 800.000 euros pour l’étude

Cette salle était réclamée depuis longtemps par plusieurs acteurs du territoire. Le club de handball de Cesson Rennes Métropole, notamment, mais qui aura son antre dans son fief de Cesson-Sévigné, à l’horizon 2018. Les acteurs culturels sont également dans l’attente pour l’accueil de gros événements, bridés par la capacité du Liberté (5.000 places au plus) ou les contraintes techniques du Musik’Hall (10.000 places au Parc-Expo).

Fin 2015, les élus de la métropole avaient annoncé qu’une enveloppe de 800.000 euros serait allouée à l’étude de faisabilité de cette Arena. « Ce sera ensuite à la nouvelle équipe en place de décider de la construction ou non de cet équipement », avaient précisé les élus. L’étude qui sera lancée au printemps doit permettre de définir « la jauge, les fonctionnalités et les attentes du marché », a précisé Emmanuel Couet.