Immobilier: A Rennes, c'est le bon moment pour acheter ou vendre

IMMOBILIER D’après les notaires, le marché serait actuellement « sain »…

Camille Allain

— 

Illustration de logements neufs livrés à Rennes, où le marché immobilier est dynamique. Ici l'ancienne brasserie Kronenbourg, à Saint-Hélier.
Illustration de logements neufs livrés à Rennes, où le marché immobilier est dynamique. Ici l'ancienne brasserie Kronenbourg, à Saint-Hélier. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Quand le marché immobilier flambe, les acheteurs trinquent. Et quand il sombre, ce sont les vendeurs qui font grise mine. Bonne nouvelle pour tout le monde, « le marché est sain et sans spéculation » à Rennes et dans sa région, d’après la chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine.

Les taux d’intérêt au plus bas

Porté par le dispositif Pinel et les accessions aidées, le marché du neuf s’est bien repris. « Les prix restent stables malgré la demande en hausse. Avec la baisse des taux d’intérêts, les gens ont même gagné en pouvoir d’achat », assure Sylvie Paillard, la présidente du conseil départemental des notaires. Là où vous achetiez un appartement de 56 m² en 2006, vous pouvez maintenant obtenir un 68 m² au même prix, assurent les notaires.

En Ille-et-Vilaine, le prix médian au mètre carré a même perdu 3 % en un an dans le neuf. Mais sur cinq ans, il a progressé de 28,7 %, et même de 49,8 % sur dix ans ! « C’est surtout lié à l’augmentation du prix du foncier et à la hausse des coûts de construction. Aujourd’hui, tout est devenu basse consommation », précise Thomas L’Ollivier, notaire à Bruz.

L’effet LGV reste limité

L’arrivée prochaine de la LGV qui mettra Rennes à 1 h 25 de Paris en juillet ne se fait pas trop sentir. Les prix restent stables dans la capitale bretonne, même autour de la gare. Certains secteurs qui seront desservis par la future ligne B du métro ont cependant vu leur cote grimper. A Beaulieu, le prix du mètre carré a progressé de 11,6 % en un an (2.500 euros).

Les prix de l'immobilier à Rennes en 2016, quartier par quartier.
Les prix de l'immobilier à Rennes en 2016, quartier par quartier. - Notaires de l'Ouest

Avec un prix médian de 2.340 euros du mètre carré dans l’ancien, Rennes reste la 9e ville française la plus chère (hors Paris), comme en 2006. « C’est une ville attractive. On voit que les gens veulent s’en rapprocher. Même en agglomération, les acheteurs préfèrent souvent un terrain plus petit, mais rester proche de la ville centre », poursuit le notaire. L’année 2017 devrait s’inscrire dans la même tendance.