Bretagne: Carhaix la rebelle aura les honneurs d’Arte ce mardi soir

TELEVISION Le documentaire «Rock et Bonnets rouges» est diffusé à 0h20 sur la chaîne franco-allemande…

Jérôme Gicquel
— 
Les Bonnets rouges défilent à Carhaix (Finistère), le 30 novembre 2013
Les Bonnets rouges défilent à Carhaix (Finistère), le 30 novembre 2013 — Fred Tanneau AFP

Impossible d’évoquer Carhaix, paisible bourgade de 8.000 habitants située dans le Centre Bretagne, sans évoquer les Vieilles Charrues. Il en sera question ce mardi soir sur Arte avec la diffusion du documentaire Rock et Bonnets rouges réalisé par Frédéric Brunquell.

 

Pendant plusieurs mois, l’ancien grand reporter de Capa a posé ses caméras dans le Finistère pour aller à la rencontre des Carhaisiens et tenter de comprendre comment cette commune délaissée par les pouvoirs publics résiste au quotidien.

>> A lire aussi : Les Vieilles Charrues «pas du show-business», selon Christian Troadec

Des habitants toujours prêts à se mobiliser

Rassemblant chaque été plusieurs milliers de festivaliers sur la prairie de Kerampuilh, Carhaix a également été le berceau du mouvement protestataire des Bonnets rouges qui a secoué la Bretagne fin 2013. Dans son documentaire, Frédéric Brunquell revient également sur la mobilisation des habitants pour sauver l’hôpital qui était menacé de fermeture par l’administration en 2008.

« A Carhaix, malgré les difficultés économiques avec la fermeture de l’usine Marine Harvest et des abattoirs Gad, le Front National est contenu, il y a les Vieilles Charrues, les gens sont toujours prêts à se mobiliser… C’est ça qui m’a intéressé. Montrer qu’il y avait de l’espoir », indique le réalisateur dans les colonnes de Ouest-France.