Rennes: Il frappe sa compagne qui refuse de se convertir à l’islam

JUSTICE L’homme a été condamné à 17 mois de prison ferme…

J.G.

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un homme de 34 ans était jugé jeudi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour des violences commises sur son ancienne compagne. L’affaire avait démarré le 30 janvier dernier. Des fidèles avaient alors alerté la police à la suite de propos entendus à la mosquée concernant un homme en voie de radicalisation, rapporte Ouest-France. Les policiers ont alors fait le rapprochement avec une main courante déposée par une femme pour des violences conjugales.

Il conteste sa radicalisation

Refusant de se convertir à l’islam, cette dernière avait été frappée et menacée de mort par son ancien compagnon. Parti au Mali en septembre, il aurait alors « profondément changé depuis son retour », avait-elle expliqué aux enquêteurs. A la barre, le prévenu n’a pas nié les violences conjugales mais a contesté sa radicalisation. Le tribunal l’a finalement condamné à 17 mois de prison ferme.