Rennes: La pluie se fait attendre et la sécheresse guette

METEO Les ressources souterraines sont à des niveaux bas en Ille-et-Vilaine…

Jérôme Gicquel

— 

Le barrage de la Chèze à Saint-Thurial, ici photographié en juin 2016.
Le barrage de la Chèze à Saint-Thurial, ici photographié en juin 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Si le froid est de retour ces derniers jours en Ille-et-Vilaine et dans le reste du pays, la pluie se fait quant à elle bien discrète cet hiver. Une situation qui commence à inquiéter la Collectivité Eau du Bassin Rennais, l’autorité chargée de la production et de la distribution d’eau potable dans la capitale bretonne et dans 55 communes environnantes.

« L’absence de pluie significative n’a pas permis de recharger les ressources en eau comme un automne et un début d’hiver normal », indique la collectivité dans un communiqué. A Rennes par exemple, le déficit de pluies depuis le mois de juillet représente 50ù des pluies habituelles.

>> A lire aussi : Rennes: Bientôt un tarif unique de l’eau dans la métropole

Conséquence de cet épisode de sécheresse hivernale, les ressources souterraines sont « à des niveaux bas » et les prélèvements dans les rivières sont faibles (Couesnon) voire impossibles (Meu) en raison des faibles débits des cours d’eau.

Pas de pénurie d’eau, au moins pour l’instant

La Collectivité Eau du Bassin Rennais tient toutefois à rassurer la population en précisant qu’elle dispose « de douze ressources variées qui lui permettent de faire face » à cette pénurie d’eau. Le barrage de la Chèze, située sur la commune de Saint-Thurial, dispose encore de 6 millions de m3 et celui de Rophemel de 2 millions de m3.

>> A lire aussi : La Bretagne souffre de la sécheresse, même en hiver

« Les stocks encore disponibles dans les barrages correspondent à pratiquement quatre mois de prélèvement », précise la collectivité, qui guette toutefois avec impatience le retour de la pluie prévu vers le 12 janvier. « Cela pourrait réduire légèrement le déficit car plusieurs ressources répondent très significativement même avec de faibles pluies », conclut-elle.