Brest: A peine inauguré et déjà arrêté, le téléphérique va redémarrer jeudi

TRANSPORTS Les cabines n'avaient fonctionné que quelques jours...

C.A. avec AFP

— 

Le téléphérique de Brest, en travaux au mois d'août 2016
Le téléphérique de Brest, en travaux au mois d'août 2016 — Crédit FRED TANNEAU / AFP

Inauguré le 19 novembre… Et arrêté le 30. Le téléphérique de Brest a subi les railleries de ses opposants après l’incident technique qui l’aura immobilisé plus d’un mois. Il reprendra du service jeudi après un arrêt technique d’un mois, a annoncé mercredi Keolis Brest, l’exploitant du réseau de transports en commun de l’agglomération.

>> A lire aussi : En panne, le téléphérique mis en vente sur Le Bon Coin

Keolis Brest avait annoncé le 30 novembrela mise à l’arrêt du téléphérique, le premier en France en zone urbaine, en raison d’une série de « petits défauts techniques ». Et notamment « l’ouverture intempestive d’une porte » d’une des cabines alors qu’elle se trouvait en l’air avec un technicien à bord, mais aussi des défaillances au niveau des capteurs nécessaires au pilotage automatique du téléphérique.

Moins de trois minutes

Ce mode de transport propre, d’un coût de 19 millions d’euros, est doté de deux nacelles pouvant embarquer chacune jusqu’à 60 passagers pour un trajet de 420 mètres réalisé en moins de trois minutes.

Le téléphérique va reprendre du service juste à temps pour l’opération « Tous aux Capucins » lancée par l’agglomération. Cette dernière compte accueillir jusqu’à 40.000 personnes samedi et dimanche sur ce plateau, un ancien site industriel militaire de 16 hectares, partiellement réhabilité et qui comptera à terme logements, bureaux, commerces et sites culturels et de loisirs.