Rennes: Quels sont les grands projets qui vont rythmer la ville en 2017?

URBANISME L’année sera notamment marquée par l’arrivée de la LGV au mois de juillet…

Jérôme Gicquel
— 
Le chantier va se poursuivre à la gare de Rennes avant l'arrivée de la LGV prévue cet été.
Le chantier va se poursuivre à la gare de Rennes avant l'arrivée de la LGV prévue cet été. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’année 2016 aura été intense sur le front social en Bretagne, et notamment à Rennes, avec la crise agricole et les manifestations contre la loi Travail. Onzième ville française selon le dernier recensement de l’Insee, la capitale bretonne a également pris des airs de chantier à ciel ouvert avec de nombreux travaux en cours comme la construction de la ligne B du métro ou du futur Centre des congrès. Le rythme ne devrait pas ralentir en 2017 avec plusieurs projets qui vont chambouler le quotidien des Rennais. « Aucune autre métropole ne connaîtra dans les prochains mois une telle métamorphose », s’est félicitée ce mardi Nathalie Appéré, maire de Rennes, à l’occasion de ses vœux à la presse.


Rennes va se rapprocher de Paris.

Le projet de LGV mettant à Rennes à 1h25 de Paris va se concrétiser cette année avec la livraison de la ligne le 15 mai 2017 par Eiffage à la SNCF. La mise en service commerciale de la liaison ferroviaire aura quant à elle lieu le 2 juillet. D’ici là, la SNCF va procéder pendant près de cinq mois à des essais sur la nouvelle ligne à grande vitesse en poussant les trains jusqu’à 352 km/h, soit 10 % de plus que la vitesse maximale commerciale qui sera de 320 km/h.

Le quartier de la gare poursuit sa mue.

Pour fêter dignement l’arrivée de la LGV, la gare de Rennes va poursuivre sa métamorphose ces prochains mois. Après avoir perdu sa façade nord en fin d’année, la gare sera totalement réaménagée de l’intérieur en 2017. Conséquence de ces travaux, la station de métro Gare sera fermée au public de la mi-mai jusqu’à la fin août. Des navettes seront mises en place pour rejoindre la station de métro Charles de Gaulle.

L’arrivée de la LGV ne marquera pas pour autant la fin du chantier puisque les travaux du futur pôle d’échange multimodal se poursuivront jusqu’en 2020, et même jusqu’en 2025 pour le futur quartier d’affaires EuroRennes.

Le Centre des congrès inauguré en fin d’année.

Longtemps habité par des moines bénédictions, le couvent des Jacobins situé sur la place Sainte-Anne vit depuis plus de deux ans au rythme des travaux. Le chantier va encore se poursuivre ces prochains mois avant l’inauguration du futur Centre des congrès qui devrait avoir lieu d’ici la fin d’année.


A son ouverture prévue en 2018, l’équipement sera doté de deux auditoriums de 1.000 et 300 places, d’une salle des congrès de 500 places et d’une vingtaine de salles de commission.

La salle de la Cité va retrouver ses artistes.

Fermée depuis le printemps et son occupation par des opposants à la loi Travail, la salle de la Cité devrait enfin rouvrir ses portes début 2017 et accueillir comme par le passé des concerts et des spectacles. Courant de l’automne, la ville s’était également engagée à réhabiliter entièrement la salle afin qu’elle puisse accueillir des spectacles toute l’année. Le montant des travaux est estimé à environ 1 million d’euros. Plusieurs festivals comme Maintenant ou Les Trans Musicales qui avaient prévu d’investir la salle de la Cité en fin d’année avaient été contraints de se délocaliser au théâtre du Vieux Saint-Etienne.

Bientôt une promenade le long des Portes Mordelaises.

Lieu symbolique de l’histoire de la ville, les Portes Mordelaises vont profondément changer de visage ces prochaines années. D’ici 2020, une promenade sera aménagée le long des remparts et des douves afin de faire la jonction entre la place des Lices et la place de Bretagne.

« Ces remparts sont totalement inconnus des Rennais. Ils ont été cachés pendant des siècles par le front urbain, il faut désormais leur redonner vie », indiquait il y a un peu plus d’un an Sébastien Sémeril, premier adjoint en charge de l’urbanisme. Après une phase d’acquisition du foncier pour récupérer l’arrière de la rue Nantaise, la ville engagera ces prochaines semaines les premiers travaux d’aménagement sur le site.