Bretagne: Du Mozart pour favoriser la lactation des vaches

AGRICULTURE Une exploitation agricole de Combourg en Ille-et-Vilaine accueille une violoniste dans son étable, afin d’étudier l’influence de la musique sur la lactation des vaches…

Olivier Aballain

— 

Un éleveur et ses vaches dans les Côtes d'Armor (illustration)
Un éleveur et ses vaches dans les Côtes d'Armor (illustration) — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Dans agriculture, il n’y a pas qu'« agri ». Le quotidien Ouest-France rapporte une drôle d’expérience qui vient de commencer dans une ferme de Combourg, près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) : une violoniste se produira régulièrement dans l’étable des vaches laitières, afin d’étudier l’influence de la musique sur la qualité du lait.

Marie-Lyse Peyrache, étudiante en musicothérapie, espère ainsi alimenter la réflexion de la communauté scientifique à propos de l’influence des ondes musicales dans la fabrication des protéines, chez les êtres vivants.

Mozart pour commencer

Un physicien français, également chanteur de son état (sous le nom de scène Évariste), défend sérieusement l’hypothèse selon laquelle certains enchaînements de fréquences régulent la synthèse des protéines par le vivant.

Pour évaluer cet effet éventuel, la musicienne entend donc se produire toutes les semaines dans l’étable. Son auditoire a d’ailleurs été scruté de près lors du premier « showcase » d’une heure, qu’elle a commencé par le concerto en sol majeur de Mozart, précise Ouest-France. Il paraît que certaines vaches se sont montrées particulièrement « attentives », une fois passée la surprise des premières notes.