Corps dans une valise: Deux prostituées condamnées pour avoir tué leur proxénète

JUSTICE Le corps de l’homme avait été retrouvé un mois plus tard près de Lorient…

C.A. avec AFP
— 
Illustration d'un avocat marchant dans les couloirs de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, dans le Parlement de Bretagne à Rennes.
Illustration d'un avocat marchant dans les couloirs de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, dans le Parlement de Bretagne à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Elles l’avaient tué d’un coup de chandelier sur la tête, avant de l’étrangler avec un câble d’imprimante. Elles avaient ensuite placé son corps dans une valise, qu’elles avaient balancé dans la rade de Lorient. Vendredi, Laïla Id Yassine, 32 ans, a été condamnée à douze ans de prison par la cour d’assises du Morbihan pour le meurtre de Farid Ouzzane. Elodie Le Toullec, 29 ans, écope quant à elle de six ans de prison pour complicité d’homicide volontaire.

Les deux jeunes femmes travaillaient comme prostituées dans un salon de massage parisien, exploité par Farid Ouzzane. C’est pour une histoire d’argent que la discussion se serait envenimée en ce mois de juin 2011. Laïla Id Yassine aurait alors frappé le proxénète à la tête, avant de l’étrangler avec un câble, aidée par Elodie Le Toullec.

>> A lire aussi: Jugés pour avoir tué un proxénète à coup de chandelier

Les deux femmes avaient ensuite pris un taxi jusqu’à Lorient. Dans leur immense valise, le corps sans vie de l’homme. Le père d’Elodie, domicilié dans la région, empruntera le bateau d’un ami, lestera la valise et jettera le corps dans la rade. La valise refera surface un mois plus tard, sous les yeux de plaisanciers médusés de voir un pied humain dépasser. C’est grâce à la clé retrouvée dans la poche que les enquêteurs pourront identifier la victime, dont le corps avait passé un mois dans l’eau.

Le père a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir tenté de dissimuler le corps.